Une rétrospective autour du peintre Emil Nolde au Grand Palais

Clément Solym - 27.09.2008

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Emil - Nolde - rétrospective


Emil Nolde (1867-1956) est un des peintres les plus connus du courant impressionniste allemand. Et pourtant, une seule de ses toiles est visible en France, au Grand Palais : une nature morte de 1914. Toutefois, ce musée se rattrape fortement en cette rentrée culturelle.

Vous pouvez venir admirer actuellement au Grand Palais une rétrospective sur ce peintre allemand. Sylvain Amic, commissaire de l’exposition et spécialiste de ce peintre, a pu réunir 70 aquarelles et dessins de l’artiste ainsi que 90 tableaux. Les couleurs sautent aux yeux et l’on reste impressionné par la diversité de l’œuvre et par des toiles très « Tolkien ».

Voilà une occasion unique de faire connaissance avec ce peintre peu reconnu en France. Issu d’une famille de paysans, Emil Nolde est né à la frontière du Danemark et de l’Allemagne. On retrouve dans les toiles du peintre des sujets aussi divers que la religion, la nature, les paysans ou encore les êtres fantastiques.

L'exposition se tient au Grand Palais jusqu’au 19 janvier 2009. Elle partira ensuite à Montpellier, au musée Fabre que dirige le commissaire de l'exposition, Sylvain Amic. Elle y sera présentée du 7 février au 24 mai 2009. En parallèle de cet événement, un catalogue de l’exposition sera édité aux éditions RMN. Pour plus d'informations sur ce peintre, rendez-vous sur le site de la Rmn.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.