Une très petite surface : le roman 24 h chrono de Nicolas Ancion

Clément Solym - 07.03.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - très - petite - surface


Eh oui, c'est fait. Nicolas Ancion avait promis qu'il tournerait au café et à l'eau plate durant son marathon d'écriture de 24 h, non-stop, au cours de la Foire du livre de Bruxelles.

Bon, en off-record, Nicolas nous avoue que le mélange de gingembre et paprika qu'il a fumé durant cette période l'a (je cite presque de mémoire) « grandement aidé à tenir debout ». Sacré Nico...


« Et puis, rien n'aurait été possible sasn ma veste de survêtement verte, symbole de l'espoir, et surtout hyper absorbante - j'en ai sué pour la rédaction de ce texte, et les odeurs... enfin... comprenez...  » (source)

Mais voilà, comme prévu, le texte est fini, et après un passage chez le toiletteur pour une lecture plus propre, il est entièrement consultable et téléchargeable en version PDF à cette adresse.

« Comme annoncé, j'ai relu le texte à tête reposée, je l'ai toiletté et mis en page. Et je vous le propose en lecture, deux jours à peine après la fin de son écriture ! » précise Nicolas, dont nous attendons les premières réactions à vif, ou presque.

Pour le moment, profitez du texte, on vous en dira plus sous peu.