Véronique Olmi reçoit le Prix du Roman Fnac 2017 pour Bakhita

Cécile Mazin - 13.09.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix roman fnac - Prix du Roman Fnac 2017 - Véronique Olmi Bakhita


Grosse fuite ce matin : alors que le prix ne sera dévoilé que ce 14 septembre, on apprend que Véronique Olmi sera lauréate du prix du roman Fnac 2017. Son roman Bakhita aura su convaincre les jurés. C'est la fête actuellement aux éditions Albin Michel.



 

Les 400 libraires et 400 adhérents Fnac composant le jury du Prix ont présélectionné 35 romans parmi les nouveautés de la rentrée littéraire 2017. « Le 16ème Prix du Roman Fnac est attribué à Véronique Olmi pour Bakhita publié aux éditions Albin Michel. L’auteure succède ainsi à Gaël Faye, récompensé pour son premier roman Petit pays (éditions Grasset), écoulé à 387 800 exemplaires », annonce la Fnac.

Le pitch de l'éditeur
 

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l'esclavage. Rachetée à l'adolescence par le consul d'Italie, elle découvre un pays d'inégalités, de pauvreté et d'exclusion.
Affranchie à la suite d'un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.
Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte. Avec une rare puissance d'évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d'âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu'elle soit razziée.


ActuaLitté en parlait récemment : Bakhita fut enlevée à sept ans au Darfour, vendue cinq fois jusqu’à ses 16 ans, rachetée par un diplomate qui l’amènera en Italie ; elle entrera dans les ordres, traversera deux guerres, et consacrera sa vie aux enfants. Bien plus tard, elle sera canonisée. Elle aura vaincu tout ce qui pouvait l’anéantir. 

De sa négritude qu’elle portera toute sa vie comme une douleur, désignée autre, à jamais exilée et déportée d’elle-même, avec cette bonté et cette force inaltérables qui demeureront en elle jusqu’au bout, portée par les souvenirs d’enfance avant qu’elle ne fut détruite, Véronique Olmi signe un bouleversant et inouï roman sur l’esclavage.
 

[Extraits] Bakhita de Véronique Olmi  


Créé en 2002, le Prix du Roman Fnac est l’une des premières récompenses de la rentrée littéraire. Composé de 400 libraires et 400 adhérents Fnac, le jury du Prix est plongé depuis fin mai dans la lecture sur épreuves des romans de la rentrée.

Ils peuvent ainsi les lire, les noter et dresser un classement sans aucune influence ou critiques extérieures. Le croisement du choix des adhérents, avec celui des libraires Fnac permet de faire émerger mi-juillet une trentaine de romans : « la sélection Prix du Roman Fnac ».

Rendez-vous aux Blancs manteaux pour la cérémonie !
 

Véronique Olmi – Bakhita – Editions Albin Michel – 9782226393227 – 22,90 € / Ebook 9782226425362 – 15,99 €
 

 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones


Les prix de la rentrée littéraire 2017


Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires


Pour approfondir

Editeur : Albin Michel
Genre :
Total pages : 456
Traducteur :
ISBN : 9782226393227

Bakhita

de Véronique Olmi

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l'esclavage. Rachetée à l'adolescence par le consul d'Italie, elle découvre un pays d'inégalités, de pauvreté et d'exclusion.Affranchie à la suite d'un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.

J'achète ce livre grand format à 22.90 €

J'achète ce livre numérique à 15,99 €