Vers d'infinis paysages au 13e Printemps des poètes

Clément Solym - 07.03.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - printemps - des - poètes


Aujourd’hui débute la 13e édition du printemps des poètes, avec pour thème « D’infinis paysages » et en particulier les infinis paysages ultra-marins en cette année qui leur est dédiée.

La cérémonie d’ouverture aura lieu à midi et demi à la station Auber (RER A) où Juliette Binoche, marraine de l’édition 2011, nous lira certainement quelques vers. Puis, de 13 h 30 à 16 h 30, défileront dans les rues de Paris, plus de 400 comédiens qui réciteront des poèmes en pleine rue (voir l’itinéraire).

À l’instar de la fête de la musique, le printemps des poètes regroupe chaque année depuis 1999 des millions d’amateurs de poésie à travers plus de 12 000 manifestations, en France et à l’étranger. Ainsi, différents évènements seront organisés entre le 7 et le 21 mars : dans les bibliothèques et médiathèques, mais aussi dans les établissements scolaires, en toutes sortes de lieux culturels et enfin, dans les rues de certaines villes, dont en France : Paris, Lyon, Tours, Montpellier et La Rochelle.


Évidemment, de nombreuses manifestations auront lieu sur les territoires d’outre-mer, de la Guyane à la Guadeloupe, en passant par Mayotte et Tahiti… Mais aussi dans le reste du monde, notamment en Allemagne, en Indonésie, aux États-Unis et jusqu’au Japon où la poésie se fête en même temps que la floraison des cerisiers.

Quatre poètes contemporains seront particulièrement célébrés cette année : l’Écossais Kenneth White, l’Haïtien René Depestre et les français André Velter et Michel Butor. Car ils ont su, selon l’Express, « s'interroger, célébrer et tenter de renouer le lien entre l'homme et son habitat naturel. »

Enfin, le 21 mars, une soirée en l’honneur du grand poète martiniquais Aimé Césaire clôturera le printemps par une lecture du Cahier d’un retour au pays natal, à 19 h 30 au Théâtre 13 à Paris.

D’ici là, il ne reste plus qu’à écouter, lire et réciter la poésie et ses infinis paysages, car, comme le dit si bien Jean-Pierre Siméon, le directeur artistique de l’événement : « Se reconnaître ainsi tributaire des infinis visages du monde, c'est sans doute, comme le voulait Hölderlin, habiter en poète sur la terre. » (notre actualitté)

Pour en savoir plus, le programme détaillé est disponible sur le site officiel du printemps des poètes.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.