Victor Cohen-Hadria : 57e lauréat du Prix des libraires

Clément Solym - 15.03.2011

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - cohen - hadria - prix


C'était hier soir, vers 18 h 30. La 57e édition du Prix des libraires, huitième plus vendeur après le Renaudot, selon GfK, a congratulé un lauréat de plus.

« Le vote a été très serré puisque sur 383 votes exprimés (pour environ 2 000 bulletins de votes envoyés aux libraires indépendants de France, Suisse et Belgique), il y a seulement 14 voix d'écart entre le vainqueur, Victor Cohen-Hadria, pour Les trois saisons de la rage, chez Albin Michel (déjà lauréat du Prix du Premier Roman), qui obtient 158 voix, et Fabrice Humbert, qui en obtient 144 pour La fortune de Sila (Le Passage). Fatou Diome obtient 80 voix pour Celles qui attendent, chez Flammarion. »

La récompense accordée, réalisée par la Monnaie de Paris, symbolisant une bibliothèque.

Victor Cohen-Hadria succède ainsi à Laurent Mauvignier, récompensé l'an passé pour Des hommes, chez Minuit.

« L’écriture est un métier artisanal, écrire un livre c’est comme fabriquer une table. Quand il est fini, on ne doit pas voir l’effort de l’écrivain. J’essaye de rendre ça le plus naturel possible afin qu’on lise avec plaisir ; parce que j’écris pour des gens. J’écris aussi pour moi, mais je distingue l’écriture personnelle et les écrits destinés à la publication. L’un fait office d’entraînement et alimente l’autre. Il faut savoir se laisser aller, c’est très important. L’écriture nécessite une énorme rigueur et d’un autre côté il faut laisser le flux sortir. », nous expliquait le lauréat. (notre interview)