medias

Voilà à quoi ressemblera le pavillon de la France à la Foire du Livre de Francfort

Antoine Oury - 22.06.2017

Culture, Arts et Lettres - Salons - pavillon France Francfort - Foire Francfort France - Francfort en français


Être le pays invité d'honneur de la Foire du Livre de Francfort, c'est bon pour l'ego. Mais cela suppose aussi quelques responsabilités : notamment celle d'occuper de manière intelligente, esthétique et culturelle une bonne partie d'un des halls du plus grand rassemblement consacré au livre du monde. En 2017, c'est au tour de la France, et voici quelques images du pavillon qui représentera le pays en octobre prochain.

 
Rendu informatique d'une partie du pavillon français à Francfort (Éric Jourdan)


Même si la littérature, qui préside à la grande Foire de Francfort, est au-dessus de telles considérations, chaque pays cherche évidemment à faire mieux que son prédecesseur. Le pavillon de la Foire, c'est une affaire de culture, de design, de politique et d'argent, aussi.

L'idée de base du pavillon français est sortie d'un concours « organisé dans le cadre de l'École de design de Saint-Étienne », précise le dossier de presse : les gagnants, Camille Darondel-de-Hayes, Shaun Graham, Bathilde Lebret et Chloë Pelletier, évoquent Francfort 2017 comme « un vaste chantier littéraire ». Dans leur projet, ils se sont donc appuyés sur des structures en bois, très ouvertes, entre la bibliothèque, l'échafaudage et la signalétique.

Le projet gagnant des 4 étudiants a été revu et affiné par deux professeurs de l'École, Éric Jourdan et Denis Coueignoux, qui en finalisèrent l'organisation et le dessin.

Sur les différents éléments de la structure, une signalétique « relevant plus d'un centre urbain que d'un intérieur feutré », selon la description de Ruedi Baur, conseiller artistique de Francfort en français. Les mots qui désigneront chaque section, et donc les genres littéraires ou les catégories éditoriales, seront évidemment affichés en français et en allemand, pour souligner les échanges entre les langues.



Tout l'enjeu du pavillon est de proposer une parenthèse « à un contexte commercial très nerveux comme celui de la Foire de Francfort », remarque Ruedi Baur, qui a notamment signé la signalétique de l'aéroport de Cologne et celle du Musée de l'école d'Ulm. Le pavillon français devra donc proposer des espaces de lecture à côté de ceux réservés à la déambulation. Sans oublier un bar, le « Point virgule », pour ne pas trahir la réputation française...
 
 

On trouvera aussi au sein du pavillon français une grande scène pour les interventions des auteurs invités, un espace pour la bande dessinée, un autre sur la traduction, sur la littérature ado, le numérique, mais également différentes expositions, consacrées à la BD, la littérature jeunesse ou encore à l'histoire de l'édition française. Sans oublier une presse de Gutenberg similaire à celle de l'époque, qui trônera en bonne place.

Le plan du pavillon français - Francfort en français