medias

Vos livres Harry Potter pourraient-ils vous rendre riche ?

Heulard Mégane - 23.07.2019

Culture, Arts et Lettres - - Harry Potter 1ère édition - J.K. Rowling - Harry potter ecole sorciers


Un homme a mis aux enchères une première édition d’Harry Potter and the Philosopher's Stone (Harry Potter à l’école des sorciers) qu’il avait achetée 1 £ il y a plus de 20 ans. L’ouvrage, décrit comme le « Saint Graal » des titres de JK Rowling, pourrait atteindre un prix de 30.000 £. Le titre sera vendu par Hansons Auctioneers aux enchères de la Hansons Library Auction à Bishton Hall, dans le Staffordshire, le mercredi 31 juillet.

PJ Nelson — CC BY-SA 2.0


Ce n’est pas la première fois qu’une première édition d’un Harry Potter rapporte gros aux enchères. En début d’année, une première édition de Harry Potter and the Philosopher's Stone, signée par JK Rowling, s’est vendue au prix de 68.800 £.
 

« Le Saint Graal des livres Harry Potter »


Mais il est très rare de trouver une telle relique. La première impression britannique, réalisée par Bloomsbury en 1997, n’a produit que 500 exemplaires, dont 300 furent destinés aux bibliothèques. Jim Spencer, expert en livres chez Hansons Auctioneers, explique au Derby Telegraph « J’ai été appelé chez un client de l’autre côté de la frontière, dans le Staffordshire, pour évaluer trois boîtes de livres et c’était là, le Saint Graal des livres Harry Potter.»
 

Il poursuit : « J’étais si enthousiaste. Tous les experts en livres rêvent d’en trouver un. J’étais incrédule quand je l’ai vu pour la première fois. Je reçois quelques appels chaque semaine de gens qui me disent qu’ils ont une première édition de Harry Potter, et on peut toujours l’écarter en quelques secondes. Celui que nous avons trouvé est un ancien livre de la bibliothèque du Staffordshire qui est estampillé “retiré du stock”. » 

Le propriétaire du livre, un employé de bureau de 54 ans qui souhaite rester anonyme, ne s’attendait pas à une estimation comme celle-ci. En effet, il a acheté le livre il y a une vingtaine d’années, lors d’une brocante, pour presque rien. Il raconte : « J’ai acheté le livre avec trois ou quatre autres pour le lire en vacances il y a environ 20 ans. »

« J’ai lu le livre, en fait j’ai lu toute la série Harry Potter, puis je l’ai rangé dans un placard pendant des années. C’est tellement enivrant de penser qu’une lecture de vacances pourrait valoir autant maintenant. Ça pourrait rapporter plus d’argent qu’il n’en faut pour acheter une nouvelle salle de bain », poursuit-il. 
 

Une version avec des erreurs de typographie 


Jim Spencer indique : « Ils n’étaient pas sûrs s’il s’agissait d’une première édition de Harry Potter, mais j’ai vite constaté que c’était bien le cas, grâce à quelques erreurs typographiques propres à cette version.»
 

En effet, la première édition peut être identifiée grâce à deux erreurs typographiques. La quatrième de couverture est mal orthographiée : à la place de « philosopher's » — on peut lire « philospher’s ». Et à la page 53, dans une liste de matériels scolaires, on trouve deux fois la mention «1 wand » (une baguette). De plus, le nom de l’auteure indiqué est « Joanne Rowling ».



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.