William Boyd reçoit le Prix Fitzgerald 2019 pour L'amour est aveugle

Antoine Oury - 10.06.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Fitzgerald 2019 - William Boyd livre - William Boyd prix litteraire


L'écrivain, scénariste et réalisateur britannique William Boyd a reçu ce 7 juin le Prix Fitzgerald 2019, pour son roman L'amour est aveugle, publié par les éditions Le Seuil dans une traduction d'Isabelle Perrin. L’Hôtel Belles Rives, à Juan-les-Pins, l’ancienne maison de Scott Fitzgerald quand il résidait sur la Côte d’Azur, a accueilli la cérémonie de remise du prix.



Marianne Estène-Chauvin, Présidente de l’Académie Francis Scott Fitzgerald et propriétaire de l’emblématique Hôtel Belles Rives, a souhaité comme chaque année, récompenser un écrivain dont le thème de l’ouvrage évoque l’esprit du grand auteur américain par ses situations, l’atmosphère qui s’en dégage et traduit au mieux son écriture incomparable, son élégance et son art de vivre dans les années 1920.

Placé sous la présidence de Bertrand de Saint Vincent, le jury s’est réuni une première fois le 4 avril pour sélectionner les romans en compétition, avant une deuxième séance le 9 mai, puis l'annonce du lauréat ce 7 juin.
 


Le résumé de l'éditeur pour L'amour est aveugle :
 

1894. Accordeur surdoué à l'oreille absolue, le jeune Brodie Moncur, employé d'un vénérable fabricant de pianos à Édimbourg, accepte avec joie un poste important dans la filiale parisienne, fuyant ainsi l'ennui de la province et la hargne de son pasteur de père. Mais sa rencontre avec John Kilbarron, le " Liszt irlandais ", et la maîtresse de ce dernier, la soprano russe Lika Blum, dont il tombe fou amoureux, va changer inéluctablement le cours de son existence. Devenu indispensable au pianiste, il le suit de Paris à Saint-Pétersbourg, où sa liaison clandestine avec Lika est éventée par Malachi, le frère maléfique de Kilbarron. Dès lors convaincu d'être traqué, Brodie ne cessera d'errer et de courir d'un bout à l'autre de l'Europe — Nice, Genève, Trieste ou encore Vienne — avant de s'exiler dans les îles Andaman, au large des côtes indiennes, où se scellera son destin.


Le jury réunissait Bertrand de Saint Vincent, Daphné Roulier-De Caunes, Marie-Dominique Lelièvre, Éric Neuhoff, François Armanet, Frédéric Beigbeder, Christophe Ono dit Biot et Hélène Fillières.

William Boyd - L'amour est aveugle - traduit par Isabelle Perrin - Seuil - 9782021408096 - 22 €

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Seuil
Genre :
Total pages : 496
Traducteur :
ISBN : 9782021408096

L'amour est aveugle

de William Boyd(Auteur) Isabelle Perrin(Traducteur)

1894. Accordeur surdoué à l'oreille absolue, le jeune Brodie Moncur, employé d'un vénérable fabricant de pianos à Edimbourg, accepte avec joie un poste important dans la filiale parisienne, fuyant ainsi l'ennui de la province et la hargne de son pasteur de père. Mais sa rencontre avec John Kilbarron, le " Liszt irlandais ", et la maîtresse de ce dernier, la soprano russe Lika Blum, dont il tombe fou amoureux, va changer inéluctablement le cours de son existence. Devenu indispensable au pianiste, il le suit de Paris

J'achète ce livre grand format à €