Wuthering Heights par Andrea Arnold : bande-annonce tempétueuse

Clément Solym - 11.09.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Wuthering Heights - Andrea Arnold - Emily Brönte


Le vent hurle dans les landes tempétueuses d'Angleterre. Romantisme, mouvement, Vulture a livré la bande annonce de la dernière adaptation de Wuthering Heights. L'adaptation du roman tragique d'Emily Brönte est déjà sortie en Grande-Bretagne et ne sortira aux États-Unis que le 5 octobre prochain. Primé l'an passé à la Mostra de Venise il fût aussitôt l'objet d'une adaptation théâtrale et la critique titrait « Les Hauts de Hurlevents ou la sensualité à l'état brut ».

 

 

 

L'adaptation de ce roman écrit en 1847 est différente des versions précédentes. Heathcliff ne ressemble pas à l'anglais typique, puisqu'il est joué par un acteur noir, du nom de James Howson. Il est présenté comme un gitan à la peau sombre, nommé Lascar : le terme date du 19e siècle et désignait à l'époque les marins de l'Inde. Wuthering Heights a été adapté en film et à la télévision plusieurs fois par le passé, le film de Laurence Olivier avait notamment été nominé aux oscars en 1939 et une autre version avait été réalisée en 1992, dans laquelle on trouvait Juliette Binoche et Ralph Fiennes dans les rôles principaux.

 

En 2010, Andrea Arnold a pris la direction du tournage du film, alors que depuis 2008, on en préparait déjà le synopsis. Nathalie Portman devait jouer le rôle de Cathy. Mais le casting définitif est plus naturel, moins de têtes connues et des âges appropriés à ceux des personnages du roman. Kaya Scoledario interprète le personnage de Catherine. Un acteur noir ? Le choix semble coïncider avec le roman, puisque le personnage est décrit comme ayant la peau sombre.

 

 

 

 

 

 

« Je pense qu'il est très clair qu'il n'était pas blanc, sa différence était certainement très importante dans mon histoire et surtout dans le livre » estime Andrea Arnold. Sa vision collerait donc mieux au texte. Cependant, Brönte n'aurait pas écrit certains propos racistes qui sont dans le script.

 

Dès les premières images de la bande-annonce, ceux qui n'ont jamais lu le roman peuvent ressentir une tension dramatique qui semble élever ces personnages. Une seule question est posée par l'héroïne, « Voulez-vous m'oublier ? », « Je ne peux vous oublier autant que je ne m'oublie moi-même ». Cruauté, honnêteté et tendresse.