Yamen Manai et Nathacha Appanah élus Grand Prix du Roman Métis 2017

Victor De Sepausy - 16.11.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Grand Prix Roman Métis - Prix Roman Métis 2017 - Nathacha Appanah Tropique violence


Les jurys du Grand Prix du Roman Métis et du Prix du Roman Métis des Lecteurs de la ville de Saint-Denis ont annoncé aujourd’hui leurs lauréats 2017. Les deux lauréats sont ainsi L’Amas ardent de Yamen Manai (Elyzad), Grand Prix du Roman Métis 2017 Tropique de la violence de Nathacha Appanah (Gallimard).




 

Le Grand Prix du Roman Métis 2017 est attribué au troisième roman de l’auteur tunisien Yamen Manai, L’Amas ardent, publié chez Elyzad. Le jury s’est dit « honoré de distinguer un tel romancier à l’écriture généreuse » et a salué les valeurs véhiculées par cette fable écologique et politique mettant en scène un apiculteur en lutte pour sauver ses abeilles des frelons, métaphore du combat des lumières contre l’obscurantisme.


Mohammed Aïssaoui, président du jury du Grand Prix du Roman Métis, salue la richesse et le talent des oeuvres en lice cette année et se réjouit aussi de voir Tropique de la violence de Nathacha Appanah (Gallimard) récompensé du Prix du Roman Métis des Lecteurs de la Ville de Saint-Denis. 

 

À propos de L’Amas ardent de Yamen Manai

 

Aux abords de Nawa, village de l’arrière — pays, le Don, apiculteur, mène une vie d’ascète auprès de ses abeilles, à l’écart de l’actualité. Pourtant, lorsqu’il découvre les corps mutilés de « ses filles », il doit se rendre à l’évidence : la marche du monde l’a rattrapé, le mettant face à un redoutable adversaire. Pour sauver ce qu’il a de plus cher, il lui faudra conduire son enquête dans une contrée quelque peu chamboulée par sa toute récente révolution, et aller chercher la lueur au loin, jusqu’au pays du Soleil-Levant. 

En véritable conteur, Yamen Manai dresse avec vivacité et humour le portrait aigre-doux d’une Tunisie vibrionnante,
où les fanatiques de Dieu ne sont pas à l’abri de Sa foudre. Une fable moderne des plus savoureuses.

 

 

À propos de Tropiques de la violence de Nathacha Appanah :
 

« Ne t’endors pas, ne te repose pas, ne ferme pas les yeux, ce n’est pas terminé. Ils te cherchent. Tu entends ce bruit, on dirait le roulement des barriques vides, on dirait le tonnerre en janvier, mais tu te trompes si tu crois que c’est ça. Écoute mon pays qui gronde, écoute la colère qui rampe et qui rappe jusqu’à nous. Tu entends cette musique, tu sens la braise contre ton visage balafré ? Ils viennent pour toi ». 

Tropique de la violence est une plongée dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle-même sur l’île française de Mayotte, dans l’océan Indien. Dans ce pays magnifique, sauvage et au bord du chaos, cinq destins vont se croiser et nous révéler la violence de leur quotidien. 


Composé de dix lecteurs du réseau de lecture publique de Saint-Denis, le jury du Prix du Roman Métis des Lecteurs de la ville de Saint-Denis récompense le sixième roman de l’auteure mauricienne Nathacha Appanah, Tropique de la violence. Touché par la plongée dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle- même sur l’île française de Mayotte relatée par ce texte, le jury a également été séduit par l’écriture sensible de l’auteure. « Nathacha Appanah n’a pas simplement écrit, mais l’encre de ce livre a buriné, taillé dans nos sentiments. On sort de ce livre avec un sentiment d’urgence à agir », déclarent les membres du jury.

Créé en 2010 et initié par La Ville de Saint-Denis de La Réunion, la Direction des affaires culturelles - océan Indien et La Réunion des Livres avec le soutien de la Sofia, le Grand Prix du Roman Métis, prix littéraire international de la Ville de Saint-Denis, récompense un roman francophone paru depuis moins d’un an et véhiculant des valeurs de métissage, d’humanisme et de diversité.

 

Yamen Manai – L’Amas ardent – Editions Elyzad – 9789973580924 – 19,50 €

Nathacha Appanah – Tropique de la violence – Editions Gallimard –  9782070197552 – 17,50 €

 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones
 

Les prix de la rentrée littéraire 2017

 

Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.