Benjamin Rabier, l'un des pères de l'illustration jeunesse

Fred Ricou - 02.06.2015

Edition - benjamin rabier - illustration - documentaire


Extrêmement connu des passionnés de l'histoire de la littérature jeunesse avec un grand H, Benjamin Rabier (1864-1939) est également connu de tous, mais certainement pas pour les mêmes raisons.


Si pour les uns, c'est l'un des maîtres de l'illustration du livre pour enfants de la fin du 19e au début du 20e siècle, pour le grand public, c'est aussi le dessin du fromage la Vache qui rit qui est devenu, malgré lui, son emblème.

 

 

Inventeur également de Tintin Lutin (qui ressemble étrangement au Tintin d'Hergé) et créateur de Gédéon le canard, Benjamin Rabier s'inscrit dans la continuité des illustrateurs animaliers tels que Gustave Doré.

Travaillant le jour en tant que fonctionnaire pour la ville de Paris, la nuit l'illustrateur se partage entre la publicité (le sel La Baleine, l'alcool de menthe Ricqlès, ou encore l'apéritif Dubonnet) et l'édition jeunesse. Il illustrera d'ailleurs en 1906, les Fables de la Fontaine.

 

Benjamin Rabier, c'est plus de 200 albums publié dont 150 sont écrits et illustré par lui-même, mais également des cartes postales, des images (bons points) scolaires, des jouets en bois et même des pièces de théâtre, des vaudevilles, pour adultes.

 

Il a également été formé au dessin animé par Émile Cohl,  considéré comme l'inventeur de cette technique, avec qui, puis seul, il réalisera une quinzaine de films d'animation entre 1916 et 1922.

Pour découvrir le travail de Benjamin Rabier, le réalisateur Marc Faye a réalisé un merveilleux documentaire Benjamin Rabier, l'homme qui fait rire les animaux qui sera projeté tous les samedis du mois de juin à 11h30 au Cinéma le Balzac (Paris 8e).


C'est vraiment un document à ne pas louper.

 

BENJAMIN RABIER / THE STORY OF LAUGHING COW CREATOR / Vst / Intro from novanima on Vimeo.



Les histoires sans fin