Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Comme faire connaître Ravel au jeune public ?

Fred Ricou - 02.05.2016

Edition - ravel - boléro - Frédéric Clément


Depuis hier, 1er mai, le célèbre Boléro de Maurice Ravel que l'on peut entendre dans énormément de séries, de films et, en France, dans la publicité pour les A.G.F au début des années 90, et ce pour trois-quatre ans de suite s'est retrouvé dans le domaine public.

Aujourd'hui, c'est une musique que tout le monde peut utiliser sans rien demander à personne.

 

 

Maurice Ravel la composée pour la danseuse russe Ida Rubinstein en 1928, elle a été jouée la même année à l'Opéra Garnier. Le compositeur fait remarquer que pour lui : « C'est une écriture simple et directe sans la moindre tentative de virtuosité »

 

Et le lien avec la littérature jeunesse ? Bonne question.

En 2013, l'auteur illustrateur Frédéric Clément fait paraître chez Didier Jeunesse Monsieur Ravel, rêve sur l'île d'Insomnie. Un merveilleux album dont Frédéric Clément est à la fois, l'auteur, l'illustrateur, mais également le récitant.

 

 

Monsieur Ravel s'ennuie la nuit sur l'île d'Insomnie. En attendant la belle et grande vague, celle qui l'emportera loin de cette petite île de rien du tout, il pianote un air léger sur son piano à vapeur. Arrivent alors sur la plage une théière fumante, une délicate tasse chinoise et Gibraltar, un facétieux petit singe-tambour…

 

Voici ce qu'il en disait à la Librairie Mollat venue l'interviewer en 2013 au Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine Saint-Denis.

 

 

Les droits d'auteurs de Maurice Ravel ont rapportés entre 400 et 500 millions au ayants-droits dont 50 uniquement sur le Boléro...



Les histoires sans fin