Google fête l'anniversaire du papa de Max et les Maximonstres

Lauren Muyumba - 10.06.2013

Edition - Max et les maximonstres - Maurice Sendak - Google


Si vous allez sur la page d'accueil du moteur de recherche Google aujourd'hui, vous verrez s'animer le petit Max, personnage principal de l'album culte qui s'est vendu à plus de 19 millions d'exemplaires dans le monde depuis sa sortie en 1963. Aves sa fidèle couronne sur la tête et son déguisement d'animal avec griffes, il vous invite à cliquer sur le petit symbole "play" pour fêter le 85ème anniversaire de Maurice Sendak avec tous les personnages de l'album réunis !

 


L'auteur et illustrateur américain d'origine polonaise est décédé le 8 mai 2012. Mais ce n'est pas une raison pour ne pas fêter le jour de sa naissance ! Né le 10 juin 1928, Sendak aurait eu aujourd'hui 85 ans. Max et les Maximonstres est devenu un monument de la littérature jeunesse.

 

Pourtant, cette fiction a parfois effrayé davantage les adultes que les enfants ! L'année de sa sortie, des voix critiques se sont élevées, comme celle de la psychanalyste française Françoise Dolto mais aussi de libraires, d'éducateurs et de parents. Le récit du jeune Max puni par sa mère, qui fait une fugue et se retrouve parmi des monstres, avait de quoi révolutionner les moeurs dans une période pré-mai 68. Sendak avait d'ailleurs expliqué : "Je ne voulais pas réduire Max à la banale image du gentil petit garçon qu'on trouve dans tant de livres".

 

Mais cela n'a en rien empêché son succès auprès des enfants. On dirait bien que plus les années passent, moins les enfants ont peur : ils baignent aujourd'hui dans une société où les images défilent, et sont exposés à des histoires parfois moins drôles que les Walt Disney. Le discours des psychologues aussi a évolué. Certains disent même qu'il est bénéfique de lire des histoires qui font peur! D'après le psychanalyste Alain Braconnier "Les contes sont pour l'enfant une manière de projeter ses craintes et ses peurs".


Une question demeure : le mauvais comportement de Max encourage-t-il les jeunes lecteurs à s'opposer à leurs parents ? Voire même à fuguer ? En tout cas, la réflexion sur la manière dont l'enfant gère ses émotions, surmonte ses pulsions d'agressivité et fait face à la frustration, a été lancé ! Qui plus est, à travers un livre jeunesse.

 


La magie des illustrations resteront gravées dans les esprits, sans nul doute. La chambre de Max se transforme en forêt, et amène le lecteur à voyager dans un monde fantastique dont le style graphique est bien reconnaissable, avec l'amosphère inquiétante, la beauté des couleurs et l'originalité des formes.


Maurice Sendak a joué avec l'abstrait pour faire ressortir une morale bien concrète : un mensonge peut mener très loin mais jamais chez soi. "Loin d'une représentation du réél, Sendak tente de figurer l'inconscient enfantin en faisant voyager ses lecteurs dans la complexité des relations de l'enfant (...) Désormais, y seront abordés les relations dans la famille, la mort, les problèmes de société", explique la psychologue Maria Teresa Sá dans son analyse Une lecture psychanalytique de Max et les maximonstres de Maurice Sendak.

 

Where the Wild Things Are (Max et les Maximonstres), d'abord publié par Harper & Row, a rapidement fait le tour du monde, même si son plus gros succès reste américain. Aux Etats-Unis, Sendak a réçu en 1964 le prix accordé à la meilleure publication illustrée pour enfant. En France, il a été publié en 1967 chez Delpire puis en 1973 à L'école des Loisirs. Le livre a fait l'objet de plusieurs adaptations : un court métrage d'animation, un opéra et même un film sorti au cinéma en 2009 et réalisé par Spike Jonze.


Même Barack Obama a lu Max et les Maximonstres ! C'est dire le succès sans fin de ce livre, génération après génération. En 2007, suite à un discours à l'Association des Bibliothèques Américaines, il a même avoué que c'était son livre préféré ! Avec humour il avait ajouté : "D'ailleurs ma femme pense encore que je suis Max". En 2009, en tant que Président, il a conté l'histoire dans les jardins de la Maison Blanche devant une jeune audience, à l'occasion des fêtes de Pâques.





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.