Heidi, petite fille des montagnes depuis 136 ans...

Fred Ricou - 02.02.2016

Edition - heidi - adaptation - cinéma


Le 10 février au cinéma sortira une énième version d'une histoire écrite il y a 136 ans, Heidi. Qui, selon le réalisateur, est plus proche du roman original que toutes les autres adaptations.

 

Films, séries, spectacles, bande dessinée, tous les supports ont été exploités pour mettre et remettre sur le devant de la scène l'histoire de cette petite fille vivant dans les Alpes suisses avec son grand-père qu'elle doit un jour quitter pour habiter avec sa tante dans une ville allemande.  Une histoire bien entendu en lien avec les débuts de l'ère industrielle et les joies de vivre à la campagne.

 

 

Évidemment, Heidi, loin de sa montagne tombe malade et devra y revenir pour retrouver la santé. Depuis  le mythe de la nature et de la bonne santé sont intimement liés. Combien de citadins se sont exclamé un jour « Je veux que mes enfants vivent à la campagne, ce sera mieux pour eux… ».

 

C'est une très belle histoire que l'auteure suisse allemande Johanna Spyri (1829-1880) a créée, elle ne savait que celle-ci deviendrait l'une des plus populaires histoires de la littérature jeunesse et certainement que les multiples adaptations depuis presque cent ans, n'y sont pas pour rien.

 

 

D'un premier film muet en 1920 à celui qui sort la semaine prochaine, réalisé par Alain Gsponer, Heidi a eu 25 visages différents et certainement dix fois plus de couvertures de livres de différentes maisons d'édition depuis que le texte est entré dans le domaine public aux alentours des années 70. En France, c'est Flammarion qui édite le roman pour la première fois en 1933 alors que celui-ci était paru 53 ans auparavant en Allemagne.

 

Depuis, plusieurs éditeurs sortent et ressortent des versions du roman ainsi que ses suites écrites « d'après l'œuvre de Johanna Spiry ».

 

Pour la sortie de la dernière (pour le moment) adaptation, plusieurs éditeurs ressortent le texte de leur fond. Maintenant, le lecteur n'a que le choix de la couverture (pour les éditions Nobi-Nobi, c'est une version manga qui est proposée aux jeunes lecteurs…) :

 

 



Les histoires sans fin