L'auteur de la trilogie L'Épreuve, James Dashner, accusé de harcèlement sexuel

Antoine Oury - 16.02.2018

Edition - James Dashner - James Dashner harcèlement sexuel - littérature jeunesse metoo


Outre-Atlantique, la littérature jeunesse et young adult est en train de découvrir qu'un certain nombre d'auteurs sont accusés de harcèlements et d'agressions sexuelles. Et non des moindres : après Jay Asher, auteur de 13 Reasons Why, c'est James Dashner, l'auteur de la trilogie de best-sellers adaptée au cinéma L'Épreuve, qui est désormais accusé de harcèlement.


James Dashner
James Dashner (Gage Skidmore, CC BY-SA 2.0)
  


Depuis plusieurs semaines, les voix s'élèvent dans les secteurs de la littérature jeunesse et young adult aux États-Unis. Quelques semaines après la libération de la parole des femmes dans de nombreux domaines, à la faveur des mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc sur les réseaux sociaux, des auteures, mais aussi des illustratrices, attachées de presse ou encore professionnelles de l'édition prennent la parole.

 

Après Jay Asher, auteur de 13 Reasons Why, adapté en série par Netflix, c'est James Dashner, à l'origine de la saga L'Épreuve, adaptée au cinéma, qui s'est retrouvé accusé de harcèlement sexuel. C'est encore un article du School Library Journal, qui recueille depuis plusieurs semaines des dizaines de témoignages, qui a fait apparaître le nom de James Dashner.

 

Le commentaire publié sur le site fait état d'un « harcèlement/abus de James Dashner [qui] n'était pas un simple attouchement non désiré ou une blague que j'ai mal prise. Des mois de manipulation, de victimisation et d'abus ont suivis », révèle ce témoignage. La réaction de l'agent de Dashner, Michael Bourret, est venu apporter une crédibilité à ce témoignage anonyme, lorsqu'il a déclaré qu'il ne pouvait plus « travailler en toute bonne conscience » avec l'auteur.


Dashner a finalement publié un message sur son compte Twitter pour réagir aux accusations : « Je peux sincèrement dire que je n’ai jamais blessé intentionnellement une autre personne. Mais pour celles qui sont concernées, je suis profondément désolé. Je prends très au sérieux toutes ces critiques et accusations et je chercherai des conseils et des avis pour les résoudre. »
 



Peu après la publication de ce message, Penguin Random House, l'éditeur américain des livres de Dashner, a annoncé qu'il ne publierait plus ses ouvrages. Puis, c'est au tour de l'éditeur britannique, Chicken House, d'annoncer qu'il renonçait également à ses livres, d'après The Bookseller. En France, c'est Pocket Jeunesse, maison du groupe Editis, qui publie la trilogie L'Épreuve et ses livres dérivés. Dans l'immédiat, il n'a pas été possible de joindre l'éditeur.


Via The New York Times



Les histoires sans fin

Commentaires

Une accusation floue, un auteur qui ne dément pas formellement, et tout le monde se barre (agent et éditeurs) ? On invente des remèdes pire que les maux. Où sont les plaintes et les investigations qui permettent de prendre du recul et de lever le voile ? On condamne, a priori et par principe. Dangereux, infiniment dangereux !

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.