L'aventure incroyable du roman Titania 3.0, dans un Paris futuriste

Nicolas Gary - 17.05.2017

Edition - Pualine Pucciano Titania - romance futur young adult - Editions Magnard


Avec Titania 3.0, Pauline Pucciano s'incrit d’ores et déjà parmi les futurs mythes et légende de l’édition. L’histoire de ce livre est tout aussi improbable que son texte est passionnant. L’écriture commence en Martinique, pour aboutir dans toutes les librairies de France aujourd’hui. 



 

Au commencement, un texte de 50 pages, que Pauline Pucciano propose à l’occasion de la Journée du Manuscrit Francophone – dont ActuaLitté est partenaire. Une édition dont la cérémonie se déroulait alors pour la première fois au siège de l’UNESCO à Paris. 

 

Henri Mojon, créateur de l’événement, se souvient : « Son texte, Titania 2.0, figurait parmi les 30 livres retenus et soumis au jury, qui l’a par la suite désigné comme Grand Prix. » Un choix appuyé par la qualité de l’écriture, et l’originalité de la romance, insiste-t-il. 
 

Une première vie pour Titania 2.0

 

Le livre commença alors une première vie : confié à l’auteur Wilfried N’Sonde, directeur littéraire de la maison LEN, qu’Henri Mojon avait fondée. Celui-ci reprend le texte avec Pauline Pucciano. « La tâche de la réécriture est nécessaire pour tout manuscrit, avant d’être soumis au public. » L’ouvrage fut par la suite publié en français et traduit en anglais, « dans le cadre d’un lancement mondial, qui accompagnait le prix », indique Henri Mojon.

 

Pour Henri Mojon, c’est d'ailleurs là toute la raison d’être de la Journée du Manuscrit Francophone, « permettre à un auteur d’être découvert et de rencontrer l’éditeur qui donnera plus d’ampleur au texte ». Une rencontre, susceptible de devenir un tremplin vers l’édition

 

Et d'ajouter : « Travailler avec Pauline fut d’autant plus agréable qu’elle faisait preuve de cette humilité inhérente au travail d’auteur. Elle s’est prêtée avec intelligence aux séances de travail, avec un écrivain reconnu. Pour une jeune auteure, elle avait faisait preuve d’un professionnalisme évident. »

 

C’est la rencontre avec Constance Joly-Girard, ancienne éditrice jeunesse et YA chez Hachette Bayard et Intervista, aujourd’hui coach d’auteurs et agent littéraire, qui fera toute la différence. « J’ai eu connaissance du texte de Titania par une amie. Connaissant mon intérêt toujours vif pour les nouveaux auteurs, elle m’a alertée sur la parution du texte d’une de ses amies : Pauline Pucciano, lauréate de la Journée du manuscrit francophone, en 2015. » 
 

Avant la grande mise à jour : vers le 3.0 


La lecture s’achève en une heure. « J’en garde la sensation d'une prose élégante et peu commune, d’un classicisme balzacien et en même temps jamais apprêtée, juste, précise. Les personnages : Jan et Titania, laquelle mourait à la fin de ce très mince opuscule, ne quittaient pas mon esprit. »

 

Le lancement à la librairie Le comptoir des mots, qui avait osé faire confiance à cette jeune auteure, avait entre temps rencontré un véritable succès.
 

Pauline Pucciano
Pauline Pucciano - ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

Soutenue par sa coache, le travail débute peu de temps plus tard. Dans un premier temps, « amplifier le récit, et rectifier légèrement son orientation générale pour un public “jeunesse”. J’ai réfléchi, et j’ai décidé d’accepter : j’écris déjà des albums pour enfants, et j’ai toujours eu beaucoup de sympathie pour la littérature jeunesse. C’était un défi intéressant », indique Pauline Pucciano. 

 

L’aide de Constance Joly Girard fut primordiale : « Elle a entrevu le livre que cette longue nouvelle pouvait devenir. » D’échange en discussions, la confiance s’installe : « Elle a cru en moi, elle m’a aidée à relire et à parfaire mon texte, et elle s’est bien sûr occupée de tout ce que je n’ai jamais su faire : les démarches auprès des éditeurs, la vente du manuscrit... »

 

Et d’un texte court, se dessine alors tout un prolongement de l’univers. « Pauline, comme Honoré, est un sacré bourreau de travail… », indique Constance Joly-Girard. « C’était un film, la machine était lancée à toute allure, je découvrais des possibilités infinies d’intrigue, des mondes s’ouvraient sur des personnages. Si bien que l’idée d’un tome 2 s’est imposée aussitôt. » 
 

Un pari immédiat pour ce Paris futuriste

 

Pauline Pucciano se souvient : « J’ai dû opérer plusieurs changements : adopter une plus grande variété de points de vue, ajouter des personnages, et surtout, transformer la fin du récit. J’ai tenté de conserver tout ce qui faisait le mystère et la fragilité du personnage de Titania, ainsi que les thématiques principales : le deuil, l’identité, l’amour fou, la métamorphose. Il y a de nouveaux thèmes qui sont apparus, comme celui de la révolte, de l’engagement, et de l’héritage. L’aspect social est un peu plus développé aussi, à travers un personnage de marginal, Mytho, qui a pris beaucoup d’ampleur. Et, bien sûr, j’en ai profité pour me faire plaisir et j’ai exploré à fond ce Paris du futur qui s’offrait à moi… »

 

En novembre 2016, tout est achevé. Et une fois soumis aux maisons d’édition, trois répondent favorablement. Ce sont les éditions Magnard qui l’emporteront.

 

Mélanie Edwards, l’éditrice, a été séduite « par cette écriture exigeante, mettant en scène deux solitudes qui se découvrent : deux personnages avec des difficultés familiales, dans un monde hostile – des thématiques propres à l’adolescence – et qui devront s’engager pour lutter ». 
 

Cette découverte repoussait les limites du genre Young Adult, s’inscrivant dans une démarche initiée par la maison. « Titania, c’est vraiment un livre à la frontière ados-adultes. Nous venions justement d’accepter un manuscrit d’anticipation, et, si les univers et les écritures sont très différents, le livre de Pauline remet aussi le monde en question, à travers deux figures ambiguës et mystérieuses. Avec cet univers ultra-connecté qui donne un peu le vertige, et cette belle histoire d’amour, ce roman nous a tous happés et donné très envie de le publier ! »
 

"Nous l’avons même envoyé à Luc Besson"


Actuellement, Pauline achève le tome 2, et mène de front plusieurs projets d’albums pour enfants. D’ici l’automne, elle commencera la rédaction « d’un roman d’anticipation qui m’occupe l’esprit depuis presque un an, et dont j’ai hâte de commencer l’écriture. Les plus beaux livres sont toujours ceux que l’on n’a pas encore écrits ». 
 



 

À la lecture du premier volume, de nombreuses références viennent à l’esprit, « des pistes qui résonnent, différentes pour chacun, et en mesure d’émouvoir, pour des raisons propres à chaque lecteur », note Mélanie Edwards. « Avec une véritable poésie... »
 

Le premier tome, tiré à 5000 exemplaires, a bénéficié d’une mise en place de 3200 livres dans les librairies. « Nous avons avant tout travaillé avec les libraires, en doublant notre communication sur internet : une campagne Facebook, un jeu-concours, et le book trailer. »
 

La parution rapprochée pour le second tome, prévue pour octobre, interviendra avec d’autres outils. « Nous voudrions surtout que Pauline puisse venir à Montreuil, avec les deux livres déjà parus », expliquent les éditions Magnard. « Nous l’avons même envoyé à Luc Besson directement, tant l’atmosphère et les personnages du livre nous paraissent correspondre à son univers. »

Titania commence une grande vie.
 



Les histoires sans fin

Pour approfondir

Editeur : Magnard
Genre :
Total pages : 240
Traducteur :
ISBN : 9782210963948

Titania 3.0

de Pucciano, Pauline(Auteur)

L'histoire d'un amour fou, dans un Paris baroque, futuriste et saisissant. Un suspense psychologique intense.Paris, XXIIe siècle. La société devenue ultralibérale n'obéit plus qu'aux lois impitoyables de l'argent, des réseaux sociaux et du paraître. De grandes multinationales amassent des millions, dont Morgane Corp., qui fait fortune en prélevant et en revendant des organes...

J'achète ce livre grand format à 15.90 €