L'Observatoire de la lecture des adolescents est lancé

Fred Ricou - 17.11.2017

Edition - livre adolescent - lecture jeunesse - association observatoire


Jeudi matin à la Gaîté Lyrique à Paris, l’association Lecture Jeunesse lançait non sans succès son Observatoire de la littérature jeunesse. Bibliothécaires, médiathécaires, officiels de la culture, représentants d’associations culturelles, journalistes spécialisés étaient présents en nombre pour cette journée dédiée également au premier thème du colloque annuel : Les sciences pour les adolescents.


ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Depuis une quarantaine d’années, l’association Lecture Jeunesse et sa revue Lecture Jeune s’adresse avant tout aux professionnels de la littérature jeunesse, avec un grand lectorat principalement associatif d’un côté et bibliothécaires et médiathécaires de l’autre. La revue, trimestrielle, fait état à chaque numéro des grandes lignes actuelles de la littérature jeunesse et adolescentes, des phénomènes et des tendances tout en étant un véritable gage de sérieux tant dans les chroniques de romans et albums que dans les grands dossiers réalisés avec l’aide de différents chercheurs et autres universitaires.

 

Pour cette année, l’association va plus loin en créant un Observatoire de la littérature jeunesse. Ainsi, lors du lancement, Marie-Christine Ferrandon, la présidente de l’association, a tenu à évoquer dans un discours la création de cet observatoire en se posant les questions: « Qui sont les adolescents lecteurs ? Que lisent-ils ? Pourquoi certains jeunes ne lisent-ils pas ? Pourquoi à l’adolescence, certains jeunes décrochent-ils de la lecture ? » et de répondre « Ce sont ces adolescents qui motivent l’action de Lecture Jeunesse […] nous devons mettre nos forces au service du développement de l’écriture et de la lecture », pour cela l’association crée une nouvelle forme de veille « Lecture Jeunesse a toujours cherché à établir des ponts, entre les travaux des scientifiques, sociologues, didacticiens, spécialiste en informations / communication et les acteurs de terrains. »

 

Trois angles sont présents pour cet observatoire :

-       Un observatoire de la lecture, sous toutes ses formes, y compris numérique (lecture fictionnelle, lecture documentaire et informative, quel que soit le support) ;

-       Un observatoire des pratiques des acteurs de terrain, dont les plus efficientes méritent d’être valorisées ;

-       Un observatoire de l’offre éditoriale à destination des préadolescents, des adolescents et des jeunes adultes afin d’éclairer les prescripteurs professionnels ou bénévoles, et les familles.

 

Un comité consultatif qui réunit les ministères et institutions publiques de la culture, de l’éducation et de la jeunesse, les organismes représentant les auteurs, les éditeurs, les librairies, les bibliothécaires, les organisateurs de salon, ainsi que les associations militant pour le développement de la culture auprès des jeunes feront partie intégrante de cet observatoire.

Chaque année, l'observatoire se donne comme mission de faire trois séminaires de travail, d’organiser un colloque annuel, comme avec le premier qui s’est tenu dans la continuité du lancement : « la place de la lecture dans l’accès aux sciences et la construction d’une culture scientifique » et régulièrement éditera Les nouvelles de l’Obs (à ne pas confondre avec le magazine L’Obs...), une publication numérique qui regroupera une sélection des dernières données de l'Observatoire.

 

Chaque année, Lecture jeunesse c’est quatre numéros de la revue Lecture Jeune, la collection numérique LJ+ remplie d’analyses « courtes, claires et accessibles », un Numook (livre numérique) développé avec différentes ados autour de l’écriture et différentes formations et conseils à l’attention des professionnels du livre jeunesse, avec l’Observatoire, Lecture Jeunesse va apporter un outil de plus pour mieux arriver à cerner ce secteur, finalement si complexe…



Les histoires sans fin