La BD Les nombrils sera sur grand écran !

Lauren Muyumba - 30.05.2013

Edition - Dubuc et Delaf - Les Nombrils - BD


Les héroïnes des Nombrils, bientôt le centre du monde ? Le couple québécois Dubuc et Delaf auront le plaisir de voir leur bande-dessinée portée sur grand écran et de participer en plus à l'aventure. Maryse Dubuc est l'auteur et Marc Delafontaine le dessinateur de la BD Les Nombrils. Leur joie peut se démultiplier car leurs personnages feront l'objet de deux adaptations : un long métrage d'animation et un film avec acteurs.

 

{CARROUSEL}
 
Cette nouvelle arrive au moment adéquat : les deux créateurs des Nombrils sont les invités d'honneur du Festival BD de Montréal qui se tient du 31 mai au 2 juin 2013. Et pour prolonger encore le programme, le sixième album intitulé Un été trop Mortel ! sortira en octobre prochain. 

 

Le journal québécois Le Devoir a annoncé cette bonne nouvelle qui comporte deux chapitres : le premier est la création du film d'animation. La boîte de production Echo Media développe ce projet en collaboration avec l'éditeur belge Dupuis Editions et Audiovisuel. François Avard, le créateur de la série TV québécoise Les Bougon, c'est aussi ça la vie ! sera le scénariste. L'auteur de la BD, Dubuc, participera à l'écriture du scénario. Dans la même logique, le dessinateur, Delaf, assurera la réalisation avec Benoît Godbout, qui a déjà travaillé sur des dessins-animés (Pérusse Cité 2, Vie de quartier).

 

Le second chapitre de cette jolie histoire, c'est le film dans lequel les personnages prendront vie en chair et en os. La boîte de production Mediabiz portera le projet, dont la sortie en salles est envisagée pour 2016.

  

 

Bien plus qu'un succès québécois

 

Les Nombrils a été publié pour la première fois en 2004 dans le magazine Safarir, un mensuel québécois rempli d'humour qui laisse une grande place à l'image, comme l'annonce leur ligne éditoriale "Magazine de l'humour illustré". Un an après seulement, les droits ont été rachetés par la maison d'édition Dupuis, qui abrite aussi Spirou. Du coup, les albums de Dubuc et Delaf ont été pré-publiés dans Le Journal de Spirou. Le franc succès de la BD a alors traversé l'Atlantique et s'est répandu en Europe.

 

Pourtant, ce n'était pas gagné d'avance. Maryse Dubuc expliquait aux Histoires Sans Fin (voir vidéo) qu'il y a un petit nombre d'éditeurs et de lecteurs de bande-dessinée au Canada. Mais elle notait tout de même leur développement.

 

Les cinq premiers albums se sont vendus comme des petits pains, à plus d'un million d'exemplaires. Le comique des textes et des dessins ne laisse pas indifférent. Le thème du scénario non plus : qui n'a pas vécu ou vu le même genre de situation dans la cour de récréation ? La jeune Karine est victime de deux autres élèves, superficielles et moqueuses. Des circonstances que Dubuc et Delaf se sont amusés à dédramatiser et tourner à la dérision, tout "en parlant de la cruauté de l'adolescence", selon les mots de Maryse Dubuc (voir vidéo).

 

 

Les BD en force et en films !

 

Décidément les BD sont à la mode au cinéma ! Entre Le Petit Nicolas, qui va se retrouver de nouveau bientôt dans les salles avec Les vacances du Petit Nicolas, les nombreuses adaptations d'Astérix, le film Lucky Luke, et Boule et Bill sorti en février, on sent une attirance indéniable entre le  7ème et le 9ème art. Plus récent encore : La vie d'Adèle qui a reçu la Palme d'Or à Cannes dimanche 26 mai est en fait l'adaptation cinématographique de la BD Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh.

 

Un phénomène compréhensible : "La bande dessinée offre des scénarios de grande qualité. Elle puise aussi dans l'univers du cinéma, qui finit lui-même par s'y retrouver", analyse Maryse Dubuc. C'est exact ! Une BD réunit tous les ingrédients pour faire un cocktail explosif et rendre une histoire vivante : des dialogues, un scénario et des images.

 

D'ailleurs, Maryse Dubuc ne cache pas l'ambition ni l'envie de voir leur travail passer sur un autre support : "Depuis le début de cette aventure, il y avait toujours l'idée d'une adaptation cinématographique dans l'air".

 

Retrouvez l'interview que nous avions réalisée en octobre 2009 de Delaf et Dubuc : 

 


Interview Delaf & Dubuc - Les Nombrils, tome 4 par LesHistoiresSansFin



Les histoires sans fin