Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le Top 5 de... Victor Dixen

Fred Ricou - 14.10.2013

Edition - lectures - Jack Spark - Victor Dixen


Toute la semaine, tous les jours, nous vous conseillons les livres jeunesse que nous avons aimés. Peut-être dans ce choix, un ou plusieurs livres vont vous donner envie d'écrire… ben oui, pourquoi pas !

 

« Le Top 5 de… » où régulièrement des auteurs nious donnent leur choix de lectures aussi bien « jeunesse » qu'« adulte », les livres qu'ils aiment, les livres qui les ont fait grandir, les livres qui ont fait hier ce qu'ils sont aujourd'hui.

 

 

Cette fois, nous avons demandé à Victor Dixen. Coup de cœur du futur Festival des Imaginales 2014 avec son roman Animale (Gallimard jeunesse). Nous l'avions rencontré la première fois pour la parution du premier tome de sa série Jack Spark. Pour LHSF, il se dévoile un peu plus aujourd'hui, en nous parlant de 5 titres (bon, allez 6… ) qui l'ont marqué…

 

Le Seigneur des anneaux, de J.R.R. Tolkien
"J'ai le sentiment de ne pas avoir vécu ma quatorzième année sur notre planète, mais plutôt en Arda, en plein cœur de la Terre du Milieu. Tolkien a développé un univers tellement immersif que je m'y suis plongé tout entier, comme des millions d'autres lecteurs, allant jusqu'à écumer les librairies londoniennes pour y dénicher des dictionnaires d'elfique, introuvables en France à l'époque. Le Seigneur des anneaux, ce n'est pas seulement une fabuleuse fresque épique qui renoue avec le souffle des chansons de geste. C'est aussi un hymne à la nature qui recule inexorablement devant le progrès humain, la chronique de l'évanouissement progressif de la magie, une expression poignante du temps qui passe. Bref, le désenchantement magnifique et douloureux d'un monde : le nôtre."

 

 

 

Carmilla, de Sheridan Le Fanu
"Avant Dracula, avant Bram Stoker, il y a eu Sheridan Le Fanu et son magnifique Carmilla. L'ambiance de ce roman publié en 1871 me ravit à chaque fois que je m'y plonge. Forêts profondes, ruines écrasées par le temps, baignées les unes et les autres dans une lumière lunaire qui semble perpétuelle. L'arrivée de la vénéneuse Carmilla dans son carrosse aux chevaux emballés est une scène qui restera toujours gravée dans mon imaginaire. Pour moi, la quintessence du roman gothique."

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Allée du roi, de Françoise Chandernagor
"Le pouvoir magique de la littérature : comment une auteure d'aujourd'hui réussit à ressusciter une dame du XVIIe siècle, à devenir ce qu'elle fut, le temps d'un roman ? Tout est là : la langue du Grand Siècle dans son classicisme étourdissant de rigueur et de beauté ; la cour de Louis XIV avec sa complexité, ses rouages et ses roueries ; le destin de Françoise d'Aubigné de sa naissance à sa mort, à une époque où la liberté pour les femmes ne pouvait être qu'une conquête sans cesse renouvelée."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À la croisée des mondes, de Philip Pullman
"A mon avis l'un des sommets de la littérature jeunesse contemporaine – et de la littérature tout court. Un feu d'artifice d'inventions et de merveilleux, qui s'inscrit dans un monde parfaitement construit et qui sert un questionnement philosophique sur l'existence, la religion, la nature de la réalité. Émerveillement, émotion et réflexion : Philip Pullman gagne sur tous les fronts."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trois contes, de Gustave Flaubert
"Chacun de ces contes est un joyau ciselé, mais je crois que ma préférence va à La légende de saint Julien l'Hospitalier. Flaubert dit s'être inspiré d'un vitrail pour raconter cette histoire, et c'est vraiment l'impression que j'ai ressenti à la lecture : un mélange exquis de simplicité et de sophistication, des couleurs transparentes qui appartiennent à la fois à notre monde et à un ailleurs. La leçon est limpide : on peut créer des contes à toutes les époques."

 

 

 

 

 

 

 

 

Et un bonus… une bande dessinée !

La Ballade de la mer salée, Hugo Pratt
"Si Tolkien nous parle avec poésie du désenchantement du monde, Hugo Pratt montre que le réenchantement est toujours possible. L'errance et l'aventure, les mythes du passé qui resurgissent à tout instant à la surface de la réalité moderne, l'élégance du hasard… Avec Corto Maltese, Hugo Pratt invente un héros romantique total en plein XXe siècle. Sans conteste, celui que je rêvais de devenir à 17 ans !"



Les histoires sans fin