Les livres transgenres enseigneraient des erreurs médicales aux enfants

Clément Solym - 05.09.2019

Edition - livres transgenres - enfants connaissances médicales - mensonge jeunesse


Comment s’assurer que sa progéniture fera des études de médecine brillantes et accomplies ? En leur interdisant, durant l’enfance, des livres avec des personnages transgenres. Ces derniers pourraient en effet perturber leur vision du monde, et induire des connaissances biologiques erronées. 

upper skeleton and torso
university of liverpool, CC BY SA 2.0


On hésite entre fou rire et consternation : Casimir a-t-il déformé notre vision des dinosaures ? Susan Matthews, chercheuse honoraire en création littéraire à l’univers de Roehampton, estime que la présence de livres transgenres dans les écoles primaires mettent en péril les enfants. De fait, ils déformeraient les connaissances biologiques qu’ils acquièrent, notamment sur les questions liées à la puberté.

Après avoir passé en revue plusieurs ouvrages disponibles dans les écoles britanniques, la chercheuse a pointé que les informations fournies sur la transition médicale étaient inexactes. Et selon elle, « les préjudices potentiels sont ignorés, passés sous silence ou falsifiés ». Diantre.

Elle cible par exemple un titre, Can I Tell You About Gender Diversity ?, dans lequel une fillette de de 12 ans, Kit, va devenir un homme, en utilisant des bloqueurs d’hormones. Et la fille d’expliquer que « la meilleure chose à propos des bloqueurs d’hormones est que si je change d’avis, ils ne me feront pas de mal ».

Mais l’universitaire n’est pas d’accord : rien ne permet de démontrer les conséquences ou l’absence de conséquences, de cette prise de médicaments. 

« La publication de propos non vérifiés concernant ce type de médicamentation dans des écoles est une minimisation irresponsable d’un traitement invasif et expérimental », écrit la chercheuse. Et qui ne serait là que pour vendre des mensonges aux jeunes lecteurs. 

Andy James, éditeur du livre, nie : « Les conseils donnés dans le livre, en particulier ceux qui touchent aux inhibiteurs d’hormones, sont conformes aux directives NHS et celles des organisations lGBT qui travaillent et soutiennent les enfants trans et leur famille. »

Par ailleurs, le livre est très clair sur l’âge auquel ces procédures peuvent intervenir, sur les questions chirurgicales, mais également le suivi clinique nécessaire. 

via Telegraph


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.