Magnard Jeunesse lance Presto, pour un retour à la lecture des ados

Béatrice Courau - 25.10.2017

Edition - magnard collection presto - lecture facile ados - ados lecteurs presto


Pour attirer un public qui, à l'entrée de l'adolescence, se désinteresse parfois de la lecture, les éditions Magnard Jeunesse ont fait appel à trois auteurs emblématiques pour lancer leur nouvelle collection Presto.

 


En mettant en avant des récits de jeunesse ou d'aventures, ces textes écrits à la première personne permettent au jeune lecteur de pouvoir s'identifier plus facilement , et donc de s'immerger dans le texte de façon plus immédiate. 

Tous les textes de la collection Presto obéissent à des contraintes clairement définies : 60 000 signes, pour 96 pages, de quoi rassurer et ne pas effrayer; et le format en lui-même est convaincant : en format semi-poche, souples et légers. 

Ces textes de qualité sont courts et faciles à lire, d'un style extrêmement accessible, et bénéficient d'une composition aérée apaisante (pour ceux qui pensent d'emblée : "Mais il y a trop de texte, trop de mots, trop de pages").

En prime, last but not least, les jeunes lecteurs peuvent télécharger une version audio du texte : les auteurs eux-mêmes en lisent environ la moitié, pour aider à se lancer dans la lecture.

Dans Le prince devenu mouche, Eric Simard met en scène, pour les 11-12 ans, dans un univers empreint de magie et de poésie, un héros attentif à toute vie, respectueux de tous les êtres faibles ou forts, animaux ou végétaux.

Maël était appelé à devenir prince d'Irlande. Un jour, pourtant, il est trahi par Kasfaden le sorcier qui l'enferme aux oubliettes avec ses parents et l'enchanteur du royaume. L'enchanteur utilise alors une formule pour changer Maël en mouche, afin qu'il puisse s'échapper par une fente. Mais que peut bien faire une mouche pour sauver le royaume ? Elle s'introduit dans la bouche du traître et l'étouffe ! Par la suite, prisonnier de l'enchantement, Maël entame un cycle de réincarnations multiples. Cerf, tige de lin, grive, mouton...le prince attend avec impatience le moment où il redeviendra enfin humain et retrouvera les siens !


Pour les plus grands, c'est par l'angle du récit personnel que les auteurs touchent au coeur du lecteur
 

Dans Si je résume, Jo Hoestlandt se livre à une confession sans concession : alors que Jo a douze ans, sa vie prend un nouveau tournant. Son père décide de quitter son travail pour s'occuper d'un hôtel-restaurant à la campagne. Elle qui adorait leur petit appartement de banlieue parisienne, ses amies, ses cours de danse, la voici déracinée.

A la campagne, les hommes sont rudes avec les bêtes, les filles de son âge se moquent de son accent, et ses parents sont toujours débordés. Mais Jo finira par trouver sa voie...
 

De son enfance à sa vocation d'écrivain, Jo Hoestlandt dévoile avec pudeur "à quelles stations s'est arrêté le train de son enfance sur la mystérieuse ligne de vie". (écoutez l'extrait ici)
 
 
 


Enfin Eric Boisset donne à ses jeunes lecteurs Le mauvais exemple. Ce sont ses meilleurs souvenirs d’adolescence, entre sueurs froides, grosses hontes et fous rires avec ses potes. Mais il lui arrive aussi de gros déboires qui lui remettent toujours les idées en place… jusqu’à la fois suivante ? Quatre nouvelles jubilatoires, avec des aventures où l'auteur frôle la catastrophe mais qui finissent toutes miraculeusement bien. (écoutez l'extrait ici)

 

La rentrée des éditions Magnard

 

Et comme toujours, le site de Magnard Jeunesse fournit aux enseignants toutes les ressources pédagogiques nécessaires.

Avec des textes qui ne sont pas infantilisants, adaptés aux centres d'intérêt et aux préoccupations des collégiens, la collection Presto est accessible et rassurante : courts, vifs et rythmés, s'appuyant sur l'audio, ils réconcilieront avec la lecture les enfants-pas-tout-à-fait-grands, même les plus récalcitrants.



Les histoires sans fin