Mary Poppins par Tim Burton, un beau canular presque crédible...

Fred Ricou - 13.10.2014

Edition - mary poppins - tim burton - walt disney


La nouvelle a circulé sur le web américain tout le week-end, mais il semblerait que ce soit, bel et bien, une rumeur comme internet sait majestueusement les colporter. Pourtant la promesse était belle…

Vendredi, un article et une photo apparaissent sur la toile, on y voit l'actrice Cate Blanchett dans une robe assez stricte, genre 19e siècle. La robe est bleue foncée et l'actrice se tient assise, bien droite, les mains croisées. Derrière elle, une flopée de parapluies noirs vole comme emportée par une sorte de vent…magique. 
Au-dessus d'elle, un titre : Mary Poppins et juste un peu plus haut du titre principal A Tim Burton Film

 


Forcément, comme on pouvait s'y attendre, il n'a pas fallu longtemps pour que la nouvelle circule vite, très vite et que plusieurs site se retrouvent à disséquer l'info : « Pourquoi ? » « Comment ? » « On espère que ça ne ressemblera pas à Alice au pays des Merveilles… »


À la course à l'information, il faut être le plus rapide. Mais si l'un des sites avait pris le temps de vérifier, il aurait pu remarquer que la photo est un montage fait avec le corps de l'actrice Jenna Coleman, la nouvelle compagne du Docteur dans la série anglaise Doctor Who. Il a suffisait à cela d'ajouter la tête de Cate Blanchett et de reprendre les codes couleurs préférées du réalisateur, bleu foncé et noir, pour que le canular prenne vie.

 

 

L'idée en soi d'un remake, n'était pas mauvaise. Pamela Lyndon Travers, l'auteure de Mary Poppins n'était absolument pas heureuse de ce qu'avait fait Walt Disney de son roman écrit en 1934. Le film Dans l'ombre de Mary - La promesse de Walt Disney (sorti en mars 2014) le montre d'ailleurs très bien.

 

 

Peut-être que justement, Tim Burton aurait pu retravailler l'histoire et en faire quelque chose qui se rapprochait au plus près du roman de l'auteure. Les studios Disney et ce, depuis le début, se servent toujours d'une matière première, conte ou roman, pour extraire l'idée de base et en faire quelque chose de plus « mignon ». Le récent – mais excellent film tout de même – La Reine des neiges en est l'exemple parfait, le conte d'Andersen en est très très éloigné…

 

Ce canular met à nouveau le doute sur les infos que l'on peut trouver sur internet – sauf sur notre site, où tout est soigneusement analysé et vérifié…—, mais l'on espère quand même que l'idée pourrait séduire Tim Burton.

 

À noter que le prochain film du réalisateur Big Eyes est une sorte de biopic, un épisode de la vie de l'artiste, presque inconnue en France, Margaret Keane (sortie prévue pour le 24 décembre 2014 en France). Pour la suite, normalement, est annoncée l'adaptation du roman Miss Peregrine et les enfants particuliers (Bayard) avec la merveilleuse Éva Green au casting…

 

Bon, ce n'est pas Mary Poppins by Tim Burton, mais ce sont quand même de bonnes nouvelles…



Les histoires sans fin