Michel Honaker : "Beethoven, c'est une sorte de héros incompris !"

Fred Ricou - 17.12.2015

Edition - beethoven - musique classique - hommage


Le Google Doodle du jour est très bien réalisé, un bel hommage interactif à Ludwig van Beethoven, le compositeur allemand qui naissait il y a 245 ans.

 


intro Doodle Beethoven par LHSF

 

Beethoven, comme peut l'être également Mozart, est certainement l'un des compositeurs de musique classique les plus connus au monde et même si l'on n'est pas expert du genre, les premières notes de la Lettre à Élise, de l'Hymne à la joie ou de la Sonate au Clair de Lune parlent au plus grand nombre.

 

Le grand homme est mort à l'âge de 57 ans et était quasiment sourd depuis qu'il en avait 27. Ce qui ne l'a pas empêché de signer quelques-uns des plus grands morceaux de musique classique.

 

Littérature jeunesse oblige, nous sommes allés chercher quelques livres qui parlent de Beethoven pour les jeunes lecteurs et nous pouvons dire que chaque tranche d'âge peut trouver son bonheur…

 

 

Avec ses puces sonores ce recueil est unique. Sur chaque page, l'enfant recherche dans l'illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
Une illustration joyeuse accompagne une interprétation des airs les plus connus destinés aux enfants. En écoutant , le petit peut observer les détails de l'image tout en étant autonome.

 

Emilie Collet (Auteur) -  Séverine Cordier (Auteur)

 

Gründ

 

La Lettre à Êlise, la Sonate au clair de lune, La 9e Symphonie... Le génie de Beethoven défie les siècles et continue de nous émouvoir avec la mème force. De son enfance austère à son engouement pour la Révolution francaise, de ses incroyables succès à Vienne à ses premiers troubles de l'audition, la destinée de ce fascinant compositeur est ici racontée aux enfants avec brio.

 

Winfried Opgenoorth, Lene Mayer-Skumanz

 

Editions Nord-Sud

 

Un homme, très tôt affligé de surdité, arrive à écrire une musique d'une incomparable harmonie. Sa vie, de sa ville natale Bonn aux splendeurs de la Vienne des Habsbourg, suit le chemin d'un caractère mélancolique et fermé mais génial. Virtuose du piano et très grand compositeur innovateur, il nous a laissé des sonates, des quatuors et surtout des symphonies qui le situent parmi les plus grands musiciens de tous les temps. L'époque de Beethoven. De la révolution française à la restauration. Un parcours qui serpente à travers l'Europe de Napoléon et qui croise deux grandes époques que sont le classicisme et le romantisme, dans la Vienne impériale, avec des instruments comme le piano, des genres de musique telle que la symphonie, de grands personnages comme Goethe et Rossini et des danses révolutionnaires telles que la valse.

 

Andrea Bergamini


Charles Massin éditions

Le petit Ludwig redoute les leçons de musique de son père qui veut faire de lui, de gré ou de force, un nouveau Mozart. Mais lorsqu'il est seul, il compose des morceaux, fruits de son génie précoce. Très vite, l'enseignement de son père ne lui suffit plus et le jeune homme quitte Bonn pour Vienne, capitale mondiale de la musique. Ici s'ouvrent les portes d'un destin exceptionnel malgré la tragédie de sa surdité…

 

Michel Honaker

 

Rageot

 

Parmi cette petite liste, Michel Honaker est un auteur qui se dit lui-même « un dingue de musique classique notoire, et bon à enfermer » son roman Beethoven, la symphonie du destin fait partie d'un corpus de neuf titres qu'il a écrit entre 1995 et 2000 chez Rageot. Le but du jeu consistait à rendre attractif par le roman, les biographies de ses « compositeurs favoris ».

 

Il y a quelques années, nous l'avions rencontré pour une interview de vidéo pour son roman Terre-Noire qui s'inspirait très librement de la vie de Tchaïkovski.

Alors que Mozart, pour les jeunes lecteurs est un « personnage fascinant, sympathique, et éternellement adolescent... » Michel Honaker l'affirme « Beethoven est ombrageux, changeant, et de plus affligé d'un mal, la surdité, qui modifia considérablement sa perception du genre humain. C'est une sorte de héros incompris - il le fut vraiment, ce n'est pas une image d'Épinal- et en cela, il est une sorte d'incarnation de l'artiste vrai, intransigeant, risquant sa vie à chaque oeuvre. »

 

La question que l'on peut se poser c'est de savoir si, écrire sur les grands compositeurs à l'attention d'un public jeunesse, l'attire vers la musique ? Sur le sujet, Michel Honaker répond : « La série [sur les] compositeurs […] a beaucoup fait à son époque pour attirer un jeune public vers la grande musique. Musiciens en herbe, mélomanes de tous âges m'ont porté beaucoup de témoignages et de soutiens. Sans eux, d'ailleurs, je n'aurais pu concevoir ces neuf ouvrages. »

 

C'est une manière passionnante de découvrir la vie des grands compositeurs tout en écoutant les œuvres, en même temps…



Les histoires sans fin