Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Pomme d'Api a 50 ans !

Fred Ricou - 25.03.2016

Edition - pomme d'api - journal - lecture


Pomme d'Api à 50 ans !

 

Bel anniversaire à ce beau journal qui a donné le goût de lire à plusieurs centaines de milliers d'enfants.

Parce que la force de ce journal créé en 1966 par les éditions Bayard, est de donner envie de lire à des enfants qui ne savent pas encore lire. La cible des lecteurs étant de 3 à 7 ans.

Comme le dit la rédactrice en chef, Anne Ricou (aucun lien…) : « Le secret de Pomme d'Api, c'est aussi les parents ! » puisque la lecture du journal est un moment  de partage et de complicité.

Chose amusante, pour cet anniversaire, l'anniversaire va se dérouler sur quatre mois.

Durant quatre numéros, quatre héros emblématiques du journal vont se succéder en couverture et dans le cahier central dédié aux parents, les anciens lecteurs du journal.
Ainsi, Les p'tits philosophes, SamSam, Adélidélo et Petit Ours Brun vont tour être le point central du journal.

 

Mais Pomme d'Api, donne aussi rendez-vous cette année le 22 mai dans de nombreuses villes en France de 15h à 18h. Dans les espaces verts de chaque ville, différents ateliers et autres espaces lectures permettront comme le fait le journal de se retrouver en famille.

 

De plus, Pomme d'Api sera également dans plusieurs bibliothèques, salons et foire du livre partout en France avec une exposition itinérante « 50 ans de Pomme d'Api » pendant une durée de 18 mois.

 

Les parents ne seront pas reste, Pomme d'Api pensent à eux en créant des ateliers où « l'éducation bienveillante » est la clef de tout.

 

En quelques chiffres, rappelons que Pomme d'Api c'est 997 000 lecteurs chaque mois, 96 000 ventes par mois, 64 000 fans sur Facebook, mais également une chouette webradio qui, même dans la rédaction du site les histoires sans fin, rythme nos journées.

Pomme d'Api existe aussi dans 10 pays étranger tel que l'Espagne, la Pologne, la Belgique, le Japon, etc...

 

Une année riche pour le journal et l'on espère surtout qu'un jour nous fêterons avec eux leur 100 ans !

 

 

 



Les histoires sans fin