Révélations de J.K Rowling : ce qu'en pense le traducteur français...

Fred Ricou - 03.02.2014

Edition - Harry Potter - Hermione - Jean-François Ménard


Rholala ! c'est fou ce qu'a annoncé l'auteure de Harry Potter, J.K Rowling, ce week-end !

 

Harry et Hermione auraient dû finir ensemble !

 

Dans un article du Sunday Times, paru dimanche 2 février, qui révèle quelques extraits d'une interview de l'auteure qui paraîtra vendredi dans Wonderland Magazine, J.K Rowling explique « Pour des raisons qui n'ont pas grand-chose à voir avec la littérature et davantage avec ma volonté de m'en tenir à la trame initiale telle que je l'avais imaginée dès le début, Hermione finit par se mettre en couple avec Ron » mais ajoute avec une certaine franchise : « Herrmione et Ron auraient certainement dû avoir recours à une thérapie de couple ».

 

Effectivement, lue comme ça, la situation peut prêter à sourire, mais c'est très sérieux. J.K Rowling imagine même que plusieurs fans vont avoir du mal à digérer la nouvelle : « Je sais, je suis désolée, je peux déjà entendre la rage et la colère que cela peut causer chez les fans, mais si je dois être absolument honnête, la distance m'a donné un peu de recul sur ce sujet. C'est un choix que j'ai fait pour des raisons très personnelles, pas pour des raisons de crédibilité »

 

© Warner Bros. France

 

 

De nôtre côté, nous avons voulu poser quelques questions à la personne en France qui connaît, certainement, le mieux les écrits de J.K Rowling en la personne de Jean-François Ménard, le traducteur des sept tomes chez Gallimard Jeunesse.

 

Quand J.K Rowling dit que Hermione et Harry auraient dû finir ensemble selon toute vraisemblance, qu'en pensez-vous ?

 

J.K Rowling nous a habituée aux surprises. Très vite, j'ai renoncé à essayer de deviner ce qui pourrait se passer dans les volumes suivants, car je savais par expérience que je me tromperais – comme à peu près tout le monde. Les surprises que nous réservait l'auteure dépassaient le plus souvent notre modeste imagination !

 

 

Est-ce que vous en tant que traducteur, avez-vous imaginé, en cours d'écriture, les relations futures que pouvait avoir les personnages principaux ? Et est-ce que vous aviez raison avant de découvrir la fin de Rowling ?

 

Si on m'avait demandé comment se formeraient les couples à la fin de la saga, j'aurais répondu que, en toute logique, Harry devrait se marier – ou vivre – avec Hermione. J'ai été très étonné (et tant mieux) qu'il en soit autrement. D'un autre côté, plaçons-nous du point de vue de Ginny : elle a toujours voué une immense admiration à Harry qui, ne l'oublions pas, lui a sauvé la vie. Imaginons son bonheur d'être devenue son épouse ! 

 

Mais JK Rowling nous dit dans son interview que Ron et Hermione, au bout d'un certain temps, pourraient bien avoir besoin d'un conseiller conjugal, ce qui signifie que leur couple, selon l'auteur, serait voué à traverser une crise majeure. Alors, pourquoi ne pas imaginer qu'un jour, un scooter s'arrête en bas de chez Hermione alors que Ron est en voyage et que l'homme qui descend du deux-roues porte un casque avec une marque en forme d'éclair? Nous aurions là un rebondissement qui pourrait se révéler palpitant! Surtout si Harry est devenu entre-temps ministre de la Magie…

 

 

© Warner Bros. France

 

 

J.K Rowling imagine la « rage et la colère » de certains fans ? Est-ce que vous comprendriez cette rage et cette colère d'apprendre les premières volontés de l'auteure ?

 

Très intéressante question qui renvoie à la liberté de l'écrivain par rapport à ses lecteurs. D'après ce que nous dit JK Rowling, l'idée de marier Hermione et Ron s'explique ainsi: « J'ai écrit la relation Hermione / Ron comme une forme de réalisation d'un souhait ("wish fulfilment", équivalent anglais du terme freudien "Wunscherfüllung", n.d.t.).C'est ainsi que cela a été conçu, en réalité. Pour des raisons qui ont très peu de choses à voir avec la littérature et beaucoup plus avec la façon dont j'ai collé à l'histoire telle que je l'imaginais à l'origine, Hermione s'est retrouvée mariée à Ron. »

 

C'est donc dès le départ que JK Rowling entend marier Ron et Hermione, mais elle dit ensuite: « Pour être vraiment sincère, la distance a mis les choses en perspective à ce sujet. C'était un choix que j'ai fait pour des raisons très personnelles et non pas pour des raisons de crédibilité. Est-ce que je fends le cœur des lecteurs en disant cela ? J'espère que non. »

 

La volonté première de l'auteur était d'arriver à cette fin, mais l'attente – voire la "rage" et la "fureur" – de beaucoup de lecteurs qui auraient souhaité voir Hermione former un couple avec Harry a pu contribuer à mettre en question sa décision d'origine. Le lecteur doit-il avoir une influence sur l'auteur? Vaste question (on a vu ce sujet traité d'une manière terrifiante dans le film Misery).

 

En ce qui me concerne – je parle là comme lecteur, non comme traducteur –, je préfère toujours la version de l'auteur telle qu'elle était à l'origine. Car c'est l'auteur qui décide, sa liberté est inaliénable, même si des centaines de millions de lecteurs s'approprient ses livres. Ce qui n'empêchera pas ce même auteur de prendre, par la suite, de la « distance ». L'essentiel, c'est que JK Rowling a choisi cette fin « pour des raisons très personnelles ». Respectons ces raisons, car le fait pour un auteur de mettre dans ses livres ce qu'il a de plus intime est un hommage rendu à ses lecteurs.

 



Les histoires sans fin