Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Samantha Bailly, nouvelle présidente de la Charte

Fred Ricou - 24.05.2017

Edition - Charte auteurs illustrateurs - Samantha Bailly présidente - Carole Trebor présidente


À peine deux ans après l’élection de Carole Trébor, c’est au tour de Samantha Bailly de devenir la nouvelle présidente de la Charte des auteurs et des illustrateurs jeunesse. À 28 ans, la jeune romancière représentera donc la voix de plus de 1000 auteurs, illustrateurs et traducteurs jeunesse.

 


 

L’assemblée générale de la Charte, qui s’est réunie mercredi 24 mai, a élu six nouveaux administrateurs :

▪ Samantha Bailly, auteure 

▪ Bérangère Delaporte, auteure illustratrice 

▪ François Delebecque, auteur illustrateur 

▪ Nicolas Digard, auteur, bédéiste, scénariste 

▪ Valentine Goby, auteure 

▪ Guillaume Nail, auteur, scénariste
 

Le nouveau conseil d'administration, composé de quinze membres, a élu à l’unanimité un nouveau bureau :

▪ Samantha Bailly, présidente

▪ Valentine Goby, vice-présidente auteurs

▪ Aurélie Abolivier, vice-présidente illustrateurs

▪ Nicolas Digard, trésorier

▪ Anne-Gaëlle Balpe, secrétaire générale


Samantha Bailly prend les rênes de la Charte, après la présidence de Carole Trébor qui n’aura duré que deux ans. « En tant qu’auteure, merci à la Charte et à tous ses membres, vraiment, pour tout ce travail d’information, de défense de nos droits, de sensibilisation. Ces dernières années, la Charte a vécu un grand tournant, avec des campagnes de communication fortes, en posant des mots sur ce qui est. J’adresse ici un merci tout particulier à Carole Trébor, qui a porté ce combat loin, avec son énergie, sa volonté de faire bouger les lignes, avec son sentiment d’injustice si légitime », explique-t-elle.

« Par mes choix récents et revendiqués, comme la représentation par un agent littéraire, ma professionnalisation dans son ensemble, mes conditions se sont améliorées. C’est dans ce moment-là que se joue un choix crucial : continuer sa route seule, avec ses acquis, ou bien partager et soutenir les autres auteurs. 
 

Pour aller jusqu’au bout de la démarche, me voici donc au service des auteurs. Chers auteurs, nous nous connaissons ou non, nous avons nos affinités et nos divergences, mais nous pouvons être ensemble. Aujourd’hui, je lance un appel aux éditeurs. Nous devons dialoguer. Nous devons nous comprendre. La colère des auteurs et illustrateurs jeunesse monte, et cette colère doit être entendue. Nous sommes dans un monde mouvant, en changement.

Le fait que le différentiel de traitement auteur adulte et jeunesse soit dans les usages n’est pas une réponse. Notre société évolue, les prises de conscience ont lieu, le rapport auteur-éditeur évolue également, de façon inévitable. La réponse que nous attendons est la suivante : nous sommes prêts à vous écouter, et à trouver des solutions.
 »
 

Samantha Bailly : pourquoi j'ai choisi de travailler avec un agent littéraire

 


Auteure de plusieurs romans pour adolescents et adultes, ses ouvrages sont principalement tournés vers les littératures de l’imaginaire. Deux après la sortie de son premier roman, La Langue du Silence (devenu plus tard Oraisons) elle reçut le prix Imaginales des lycéens en 2011.

 

Elle travaille avec plusieurs éditeurs dont Bragelonne, Syros et Rageot en jeunesse, mais également Lattès en littérature adulte. Elle est également l’auteure de deux contes aux éditions Nobi Nobi et d’un manga aux éditions Pika. Depuis plusieurs mois, très engagée dans le droit des auteurs, elle avait pris une place importante dans la Charte.


Ces derniers temps, elle a également déployé de multiples solutions à travers les réseaux sociaux, pour rester en contact avec les lecteurs. C'est notamment à travers une chaîne YouTube qu'elle anime personnellement : elle y donne régulièrement des conseils aux jeunes auteurs et explique le monde de l’édition d’une manière humoristique, mais toujours sérieuse.
 


Les histoires sans fin