Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Shéhérazade au Festival d'Avignon : appel à contribution

Lauren Muyumba - 26.06.2013

Edition - Shéhérazade - Festival off - Avignon


La compagnie théâtrale La Lune Rousse, originaire de Saint-Herblain (Loire-Atlantique) va descendre dans le sud au mois de juillet, direction Avignon. Invitée à participer au Festival off, seize représentations du conte Shéhérazade auront lieu du 10 au 27 juillet 2013. Un texte écrit il y a dix siècles, et aux échos pourtant modernes. 4000 euros avant le 27 juillet sont attendus pour financer le projet.

 

 

 

Shéhérazade est le premier opus du projet "Au Fil des 1001 Nuits", une oeuvre musicale triptyque reposant sur une grande traversée au Moyen-Orient. Né d'une collaboration entre le compositeur Gerardo Jerez Le Cam et Anne-Gaël Gauducheau, le spectacle invite à naviguer dans un imaginaire onirique, avec la lumière, une scénographie ciselée et la musique comme piliers.

 

Pour assurer le financement, la compagnie a lancé un appel au soutien sur la plateforme de financement collaboratif Ulule, où il est écrit que «ce fameux festival représente pour nous le sésame par excellence, cependant, rien ne garantit les retombées escomptées».

 

Aujourd'hui, 2100 euros sont engagés (52%), et il reste encore 32 jours. Plutôt encourageant sachant que les personnes séduites par le spectacle pourront apporter leur contribution durant le Festival. Shéhérazade a déjà été jouée une quarantaine de fois au Pays de la Loire, et la compagnie espère élargir le réseau de diffusion sur le reste de la France grâce à la visibilité offerte à Avignon.

 

La Lune Rousse sera présente à l'espace Monclar de la Maison du Théâtr'enfants. «La grande aventure commence !» se réjouit la comédienne et conteuse Anne-Gaël Gauducheau. Le Festival d'Avignon a une renommée internationale et n'attire pas seulement les artistes et spectateurs français. "Nous allons pouvoir montrer notre spectacle aux programmateurs du monde entier», précise l'artiste qui propose des spectacles jeune public.

 

Festival d'Avignon 2007 (AVIGNON,FR84)

 

jean-louis zimmermann_CC BY 2.0

 

Une aubaine qui n'est pas sans frais

 

La compagnie ne cache pas que la compétition est rude. «On a porté candidature auprès de la Maison pour enfants fin 2012. Nous avons été sélectionnés parmi au moins une cinquantaine, voire centaine de spectacles, et sommes très heureux d'avoir été retenus», raconte Isabelle Miranda, assistante de production de La Lune Rousse. 

 

Les frais avaient été engagés avant même d'avoir la réponse au printemps «pour réserver le camping». Le logement et le déplacement avec le matériel seront les plus grosses dépenses pour aller au Festival, non pas le coût de la salle d'environ 40 places qui est mutualisée.

 

«Nous allons laisser courir les contributions jusqu'à la fin de notre venue au festival. La contribution nous aidera à avancer, car un spectacle ne se fait pas sans soutien. Mais qu'on ait les 4000 euros ou pas, ce sera financé : on s'autosubventionne en quelque sorte », explique Isabelle Miranda.

 

De l'imaginaire dans un lieu légendaire

 

La compagnie sera présente pour faire vivre l'expérience théâtrale au coeur d'un des plus grands festivals de théâtre de France. Les rues d'Avignon regorgent chaque année au mois de juillet de troupes de théâtre, de costumes, de musiques, d'affiches par centaines, d'animations et de bonne humeur. Un lieu rêvé pour les petits et les grands, avec une large programmation qui permet de satisfaire tous les types de public.

 

Depuis 18 ans, les spectacles de La Lune Rousse invitent au voyage, sans barrières, sans âges, sans frontières, «de l'Afrique au Brésil en passant par les océans, les estuaires et les déserts» comme décrit sur la page du site de la compagnie. La Lune Rousse s'attache "à travailler la Parole, et plus précisèment à faire prévaloir l'univers du Conte". L'atmosphère poétique et la présence forte de la musique, jouée en direct, font partie de leur singularité.

 

 



Les histoires sans fin