Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Timothée de Fombelle au théâtre, à l'opéra, au Labo des Histoires,...

Fred Ricou - 19.09.2013

Edition - Timothée de Fombelle - Vango - Tobie Lolness


Timothée de Fombelle n'arrête pas ! Alors que ses lecteurs attendent son prochain roman comme le messie (oui, déjà. ) (promis, dés que l'on a des nouvelles, on fait signe…), l'auteur de Tobie Lolness et Vango va faire parler de lui.

 

En ce qui concerne uniquement les livres, le 8 novembre, la compilation (les deux livres en un) de Vango devrait voir le jour ainsi que la parution en poche, Folio junior, de son dernier, Victoria Rêve.

 

Samedi 21 septembre, il sera en Master Classe avec le Labo des Histoires et questionné par votre serviteur. Plus la peine de réserver. Les places sont parties très très vite !

 

Lundi 23 septembre à 18h30, en revanche, Timothée de Fombelle est invité par le journal Télérama qui, avec le Théâtre du Rond Point à Paris, accueillent 40 « personnalités de la culture » pour Télérama Dialogues. Timothée de Fombelle est LE représentant de la littérature jeunesse. Le seul. C'est donc une occasion fascinante de venir l'écouter parler de son métier d'auteur jeunesse, mais aussi, et là, c'est peut-être un moins connu par le grand public, d'auteur de théâtre. Réservez vos places en cliquant sur le lien.

 

Justement, à partir du 8 octobre, au Théâtre de la Pépinière, Je danse toujours, un texte de 2003 (Actes Sud) est mis en scène avec la comédienne Clémence Poésy par Étienne Guichard. Attention, c'est un texte « adulte ».

 

Une jeune femme tape à la machine. Elle semble écrire les souvenirs d'une autre femme, beaucoup plus âgée, qui raconte une vie entière. Cette vie enjambe la guerre, elle se déroule avant et après les combats, elle englobe une histoire d'amour, des joies, des larmes, l'intensité des jours. Mais, lentement, on comprend la réalité de ce qui se joue devant nous. C'est l'hiver 1942.

La jeune femme qui écrit se sait condamnée parce que l'homme qu'elle attend n'est pas venu lui dicter les journaux clandestins qu'elle doit taper à la machine.

 'il n'est pas là, c'est qu'il a été arrêté et qu'elle doit fuir. Mais, parce qu'elle l'aime en secret, elle décide de rester et d'écrire la vie qu'elle n'aura pas. Elle va faire exister cette femme tout près d'elle. Cette femme qu'elle ne sera peut-être jamais.

 

 

Pour terminer, nous en parlions début mai dernier, l'Opéra jeunesse tiré de Céleste, ma planète devrait voir le jour pendant la saison 2013-2014. L'orchestre national d'Ile de France le prévoit le 8 février 2014 à la Salle Pleyel et le 9 à la salle Malesherbes à Maisons-Laffite.

Rappelons que Céleste, ma planète comme le rappel l'auteur dans la vidéo ci-dessous, c'est un roman dans lequel il y a « une jeune fille dont un garçon est amoureux. Elle a une maladie et sa maladie, c'est celle de la planète. Une fragilité. »

 
Un tout petit roman à lire d'urgence – dans tous les sens du terme – si ce n'est déjà fait…

 

 

 

 



Les histoires sans fin