Les deux pigeons : de l'échange de visibilité comme bitcoin

Nicolas Gary - 16.02.2018

Edito - cryptomonnaie société économie - deux pigeons arnaque - bitcoin monnaie énergie


ÉDITO – Oui, la visibilité partage bien des aspects du bitcoin. Les médias évoquent régulièrement cette solution de paiement alternative dont le principal mérite est avant tout de faire exploser les ventes d’électricité – et de serveurs, pour le calcul. Or, pour être une monnaie, et un système de paiement, crypté, elle doit beaucoup au cryptique...


Rock Pigeon
Allan Hack, CC BY ND 2.0
 

 

L’échange de visibilité est aux industries ce que la cryptomonnaie est au web : un don béni des dieux. La solution alternative pour refuser le modèle monétaire communément admis. Ou plus accessoirement, une manière de profiter de la bonne volonté des uns, en faisant croître la rentabilité des autres. 

 

La visibilité couvre plusieurs champs : d’abord, c’est ce que l’on peut voir – une facilité à percevoir, qui implique également une certaine distance. C’est également le degré de transparence de l’air. Or, transparence et air n’ont pas grand-chose de vraiment consistant. 

 

Quand dans la conversation vient alors l’expression « échange de visibilité », personne n’est dupe : on parle d’un service qui sera effectué, pour lequel aucune rémunération n’interviendra. En acceptant un tel marché, on change nécessairement un cheval borgne pour un aveugle. Cependant, cela peut s’opérer en toute conscience.

 

Exemple : je ne suis pas grand-chose dans l’univers, et voici qu’une prestigieuse marque de soda gazeux me propose de devenir son égérie. J’accepte, sans être rémunéré, mais l’on verra ma trogne dans le monde entier. Devenu célèbre, charge à moi de faire fructifier la notoriété et de la transformer en quelque chose qui rassurera mon banquier.

 

Il est possible de proposer à son banquier, quand on est auteur, de devenir le personnage principal de son œuvre. Et qu’en l’échange de cette visibilité, il s’engage à augmenter le découvert autorisé à 6000 € et n’applique jamais d’Agios. On peut essayer. Aucune garantie quant à l’aboutissement de la démarche.

 

À la différence des cryptomonnaies reposant sur des algorithmes, des calculs puissants, associés à un registre virtuel nommé blockchain, sécurisant les transactions et la valeur, la visibilité est inquantifiable. Problème : la majeure partie des transactions effectuées par bitcoin sert les intérêts de réseaux ayant intérêt à travailler avec des monnaies parallèles.

 

Corollaire : la visibilité n’a toutefois pas la mafia comme premier client. Elle entretient pour autant une relation de clientélisme inique. Pire encore, elle préserve l’idée que la gratuité puisse profiter à un puissant. Exemple : le fabricant de frondes a bénéficié d’une belle visibilité en offrant à David de quoi vaincre le terrible Goliath.

 

Sauf que la visibilité ne paye pas le loyer, pas plus que les courses : la visibilité ne fait pas vivre. Pour les auteurs, la visibilité est une maladie, parfois contagieuse – l’exécrable visibilité virale, concept inventé par l’esprit malade d’un marketeux qui s'était gravé sur le front « Enjoy Marketing ».

 

« L’échange de visibilité » est donc bien une forme de cryptomonnaie : le grand public n’y entend rien, elle ne profite qu’à quelques-uns, et finalement, on n’entend guère que le roucoulement du pigeon ainsi payé. De quoi donner envie de relire La Fontaine : 

 

[...] Dans un champ à l’écart voit du blé répandu,

Voit un pigeon auprès ; cela lui donne envie :

Il y vole, il est pris : ce blé couvrait d’un las,

Les menteurs et traîtres appas.

Le las était usé ! si bien que de son aile,

De ses pieds, de son bec, l’oiseau le rompt enfin.

Quelque plume y périt ; et le pis du destin

Fut qu’un certain Vautour à la serre cruelle

Vit notre malheureux, qui, traînant la ficelle

Et les morceaux du las qui l’avait attrapé,

Semblait un forçat échappé.

Le vautour s’en allait le lier, quand des nues

Fond à son tour un Aigle aux ailes étendues.

Le Pigeon profita du conflit des voleurs,

S’envola, s’abattit auprès d’une masure,

Crut, pour ce coup, que ses malheurs

Finiraient par cette aventure ;

Mais un fripon d’enfant, cet âge est sans pitié,

Prit sa fronde et, du coup, tua plus d’à moitié

La volatile malheureuse,

Qui, maudissant sa curiosité,

Traînant l’aile et tirant le pié,

Demi-morte et demi-boiteuse,

Droit au logis s’en retourna. [...]

 

 

Les deux Pigeons...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.