Les voeux de 2016 : Une année à venir, déjà bien chargée

Nicolas Gary - 01.01.2016

Edito - premier de l'an - nouvelle année - presse information


La renaissance cyclique est en marche, et, quel que soit son degré d’arbitraire, y céder est un plaisir. Toute l’équipe d’ActuaLitté vous souhaite donc une excellente année 2016 – en tout cas, tous ceux qui sont à cette heure réveillée, il semble que certaines aient poussé agapes et libations assez tard dans la matinée. On fera sans leur consentement, ou plutôt en considérant qu’il est tacite. 

 

Happy New Year

frankielon, CC BY 2.0

 

 

Très belle année à venir, tous nos vœux, de bonheur, de réussites, d’accomplissements – et immanquablement, de belles lectures, à découvrir ou redécouvrir. Belle année, saluée, comme il se doit, par un petit GIF made in Google, tout à fait adorable. C’est fou à quel point, ces sociétés américaines savent se comporter en véritables prédateurs, tout en affichant de ces visages à qui l’on donne le Bon Dieu sans confession, non ?

 

 

 

L’année nouvelle débute, et avec elle, une fusillade en Israël – où Mein Kampf demeure un livre totalement prohibé, et pour cause –, une promotion de la Légion d’honneur qui ne comporte pas un seul écrivain, les promesses d’un iPhone 6C (ô, merveille...), des fêtes en demie teinte ici et là, une France où l’on parle d’incongrue déchéance de nationalité. 

 

À l’exception du prochain numéro de Chalie Hébdo, tiré à un million d’exemplaires, on se demanderait presque pourquoi n’avoir pas continué la fête jusqu’à la tombée de la nuit de ce 1er, non. Ah, si, la possibilité d’un cessez-le-feu en Ukraine et les échanges entre Poutine, Hollande, Merkel et Porochenko semblent prometteurs. On l’espère. De ce semblable espoir sous l'égide duquel le président a voulu placer le pays pour les 365 prochains jours.

 

La mort de Ian Murdock, fondateur de Debian ne concernera certainement qu’une part congrue de la population. De même, la grâce présidentielle ivoirienne consolera quelques 3000 prisonniers, et probablement pas les salariés qui ont découvert avec une mine tristounette que [attention, SPOILER] trois jours fériés de 2016, tombent un dimanche. Ou comment les périples calendaires font bicher le Medef...

 

2015 derrière nous, son lot de nouvelles, pas toutes réjouissantes (et certaines vous sont rappelées ici), et 2016, toujours pleine de promesses – ou deux mille chaises qui attendent ceux déjà fatigués.

 

Cette année, nous nous mettrons aux fourneaux – littéralement – avec d’importants projets éditoriaux à venir. ActuaLitté va se déployer un peu plus largement sur la toile, avec quelque chose de goûtu, voire gourmand (très sur le fruit) pour commencer. Et de plus Fantasyste pour la suite.

 

Les bières vidées ne traîneront plus dans le bureau – les pleines font souvent long feu – ce qui n’empêchera pas d’en avoir au frais pour accueillir les amis et visiteurs de passage. Peut-être offrira-t-on un peu plus de la vie de la rédaction, en pâture aux insatiables réseaux sociaux, parce qu’un fou rire ne vaut que s’il est partagé partout.

 

Puis, en passant : moins de GIF animés dans les articles. Plus sur Facebook.

 

Que cette année soit douce, vivante, dynamique, explosante-fixe si possible, magique circonstancielle, et si elle peut offrir un peu d’érotique-voilé, personne ne s’en plaindra. Belle journée à chacun, nous nous retrouverons lundi, dans une forme éclatante. Merci de nous suivre, de vos reproches et de vos avis : en cette année où ActuaLitté fêtera ses huit ans d’existence, nous restons des artisans « appliqués à ne pas trop nous tromper ». 

 

Avec le mordant qui nous caractérise : 2016, année King Size !