Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

33e salon de Montreuil, devant et derrière le miroir !

Fred Ricou - 04.10.2017

Evènement - jeunesse salon - montreuil pépites - seine-saint-denis


Du 29 novembre prochain au 2 décembre, la 33e édition du Salon du Livre et de la Presse jeunesse de Seine Saint-Denis prendra ses quartiers d’hiver comme à son habitude à Montreuil à l’Espace Paris-Est. Cette année, un peu comme Alice qui le traverse, le salon choisit comme thème le miroir…

 

Sylvie Vassalo et Stéphane Troussel (CC BY SA 2.0, ActuaLitté)
 

 

Avec ses 175.000 visiteurs, 450 exposants, 400 rencontres, 150 auteurs et illustrateurs au programme, le SLPJ reste un événement incomparable. Comme le dit Stéphane Troussel, le président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, « ce salon, c’est la vitrine de l’excellence littéraire que le Département défend pour ses plus jeunes habitants et leurs familles », mais aussi en France ! Sylvie Vassalo, la directrice du salon, de rajouter sur l’importance d’un tel salon : « Il s’agit d’éclairer les enjeux créatifs, économiques et sociétaux de ce secteur en pleine mutation, qui est devenu le deuxième plus important de l’édition. »

 

Cette année, toujours plus d’événements pendant cinq jours. Quatre scènes, « Littéraire », « vocale », « BD » et une nouvelle scène « décodage », une scène extrêmement importante qui tentera de déjouer les pièges des fake news que l’on trouve si souvent sur internet et dont les collégiens et lycéens sont friands et ont parfois du mal à séparer le bon grain de l’ivraie.

 

Les thèmes du salon, comme un léger rappel à Alice au Pays des merveilles sont les « représentations de l’enfance et de l’adolescence » et le thème du miroir. Dans une exposition Face à face où sept illustrateurs (Beatrice Alemagna, Delphine Bournay, Annabelle Buxton, Audrey Calleja, Mara Cerri, Benjamin Chaud et Carmen Segovia) mettront en scène leurs visions de l’enfance. Comme on l’explique au CPLJ : « Du récit à l’illustration, de l’album au roman, la littérature jeunesse, par sa force créative, et la liberté qu’elle prend à se saisir de tous les sujets, sait non seulement faire écho à toutes les enfances, mais aussi elle dresse, pour et avec eux, des ponts jetés sur le monde. »

 

Les Pépites, les prix remis lors du salon, se recentrent sur l’essentiel avec deux jurys. Le premier, composé de jeunes lecteurs 8-18 ans avec France Télévisions, donnera un prix pour trois catégories « BD », « Album » et « Roman » dans la liste révélée hier.

L'autre est un jury de professionnel composé en grande partie de journalistes spécialisés : Michel Abescat, Télérama ; Raphaëlle Botte, Lire/Mon quotidien ; Claude Combet, Livres Hebdo ; Françoise Dargent, Le Figaro ; Laurence Houot, Culturebox ; Joseph Jacquet, France Télévisions ; Laurent Marsick, RTL ; Frédéric Potet, Le Monde et Sylvie Vassallo, SLPJ-93 viendront couronner de la Pépite d’Or le plus beau titre. Il est possible de faire partie du jury de lecteurs en envoyant sa candidature sur le site club.francetv.fr jusqu’au 15 octobre. La deuxième sélection, 15 titres, sera dévoilée le 19 octobre.
 

“Évoquer la prise de risque et la fragilité de l’auteur” et l'industrie se crispe


Pour terminer, d’un côté numérique, le site du salon est repensé et passe de slpj.fr à slpjplus.fr. Avec une meilleure façon de naviguer, mais aussi et c’est là, la grande nouveauté, un réseau social Kibookin, prendra vie le 28 novembre (un compte à rebours est présent sur le nouveau site du SLPJ, SLPJ+, jusque-là…) et devrait permettre de mettre en relation tous les fans de littérature jeunesse, les professionnels comme les amateurs.

 

Bien évidemment, comme chaque année, le salon sera gratuit le mercredi, jeudi, vendredi et payant pour les adultes, le week-end. Plus que deux mois… On a hâte !



Les histoires sans fin