Axel Scheffler et son Gruffalo, de passage à Paris...

Lucie Kosmala - 11.06.2013

Evènement - gruffalo - Julia Donaldson - Axel Scheffler


Axel Scheffler, l'illustrateur du célèbre Gruffalo, était de passage à Paris. Lucie ne rêvait que de le rencontrer. Ce n'est pas un beau roman, mais c'est une belle histoire…

 

C'est dans le cadre bucolique du jardin de Gallimard que j'avais rendez-vous avec le papa du Gruffalo, l'illustrateur Axel Scheffler, accompagné de son éditrice et traductrice d'un jour, Christine Baker (à qui on doit notamment la découverte de J. K. Rowling). Rencontre avec un illustrateur humble et plein d'humour.

 

Axel Scheffler est né à Hambourg en 1957, et réside actuellement en Angleterre. Dessiner a toujours été parmi ses passe-temps préférés lorsqu'il était enfant, plaisir qui ne l'a jamais quitté, et c'est assez naturellement qu'il est tombé dans la marmite de l'illustration pour enfants quand il est devenu grand. «Et parce que je ne sais rien faire d'autre, je n'avais pas le choix !» ajoute-t-il, espiègle. Parmi ses grands modèles, on trouve un certain Tomi Ungerer, mais aussi des cartoonist, caricaturistes et dessinateurs satiriques dont la plupart sont français.

 

Qu'en est-il dans tout cela de sa conception d'un livre pour enfant ? Elle est des plus hédonistes :  « L'idée est de les amuser, qu'ils prennent plaisir à la lecture, je n'ai pas de grand message à leur délivrer. » Impossible alors de ne pas évoquer avec lui le binôme retentissant qu'il forme avec l'auteur britannique Julia Donaldson. Lorsque je lui demande s'il a trouvé en Julia la collaboratrice idéale pour créer des livres aussi plaisants qu'il l'entend, la réponse est sans demi-mesure « Julia est la meilleure auteur d'albums pour enfants ». Il souligne d'ailleurs l'originalité de leur association :

 

« Julia est vraiment une formidable auteur d'albums. J'apprécie énormément son travail et ses textes. D'ailleurs ce qui est étrange, c'est que nous avec tous les deux des caractères très différents. A l'origine, nous n'étions pas amis, nous avons été mis en relation par l'éditeur pour travailler ensemble. Or parfois les éditeurs souhaitent que les gens s'associent parce qu'ils ont par exemple le même sens de l'humour. Pour nous, c'était vraiment le hasard. C'est drôle, parce que je ne comprends pas vraiment pourquoi ça fonctionne si bien, mais ça fonctionne !»

 

Et pour fonctionner, quel autre exemple prendre que celui du Gruffalo. Fruit de leur collaboration qui remonte tout de même à 1999, ce sympathique monstre poilu continue d'occuper les rayons des libraires sous forme diverse et variée. Alors Monsieur Scheffler, quel est le succès de cette longévité ?

 

« Il n'est pas question ici de modernité, mais vraiment d'intemporalité. Julia s'est inspirée d'un vieux conte traditionnel chinois pour écrire le Gruffalo, dont elle a changé quelques éléments. C'est l'histoire universelle du petit qui triomphe du grand et fort. Les illustrations ont l'air aussi de conquérir unanimement les enfants.»

 

Axel Scheffler se plaît souvent à raconter que le premier Gruffalo qu'il a croqué était bien plus terrifiant que celui que l'on connaît, avant que l'éditeur n'intervienne. Avec un monstre plus antipathique, j'ai émis quelques doutes sur la potentielle publication de livre poussette :

 

«Je ne sais pas si le livre aurait connu le même succès. Parfois je ne suis pas d'accord avec ce que dit l'éditeur, mais ils savent bien ce qui se vend. Mais je crois qu'il est encore suffisamment effrayant pour que l'histoire fonctionne : pour que la souris soit effrayée et pour que l'enfant le soit aussi.»

 

Plus récemment, peut-être avez-vous découvert les aventures d'un lapin et d'une souris, Pip et Prune, dont les historiettes sont à destination des tout-petits et se fondent sur leur quotidien. La série comptera six titres, et on peut déjà vous annoncer le cinquième Pip et Prune dans la neige prévu pour le mois d'octobre.

 

Pour ce qui est de l'actualité, une nouvelle version grand format du Gruffalo va bientôt arriver, avec  une nouvelle traduction qui a reçu « l'approbation attentive » de Julia Donaldson. A venir aussi,  l'adaptation de l'album A Room on the Broom par Gallimard : La sorcière dans les airs. Le film adapté de l'album sortira le 15 novembre au cinéma, et sera diffusé à la télévision à la Toussaint. On parle déjà de « merveille », de « chef d'oeuvre », de « trente minutes de régal constant », d'un film « très très émouvant » et «encore plus étonnant », alors je ne sais pas vous, mais moi j'ai hâte de voir ça !

 

Il faudra encore patienter un moment avant de pouvoir se plonger dans un nouvel album de Julia Donaldson et Axel Scheffler. Je peux déjà vous confier qu'il parlera de mariage et d'épouvantails... A suivre !

 




Commentaires
Très bonne histoire wink
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.