Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Bon anniversaire Onc' Picsou ! 70 ans, ça se fête !

Fred Ricou - 07.11.2017

Evènement - Picsou canard riche - le plus grand Boss de toute la ville - Nous entrerons dans la bande à Picsou


Il n’y a que les grands-parents des plus jeunes lecteurs qui ont pu assister à sa naissance. En 1947, le canard le plus riche du monde est né sous les traits de Carl Barks. Picsou, l’oncle de Donald, né quant à lui en 1934, devient un personnage récurrent de l’univers Disney et ce n’est qu’en 1972, qu’un journal entier lui sera dédié : Picsou Magazine.


 

 

C’est officiellement en 1867 que le fameux Oncle Picsou va naître à Glasgow. Très pauvre, son père, Fergus, lui offre une boîte de cirage lui recommandant d’aller rapidement trouver des clients. Son premier va le payer avec un dollar. C’est un signe pour Balthazar Picsou, il ira faire fortune aux États-Unis !

 

Les fans du canard milliardaire connaissent la suite, la soif de l’or dans le Klondike, le coffre-fort dans lequel il prend des bains de pièces d’or régulièrement et son sou fétiche que les nombreux méchants, les rapetous et Miss Tick en première ligne essayent régulièrement de voler. Bien entendu, il ne faut pas oublier son neveu Donald et les neveux de son neveu, Riri, Fifi et Loulou.

 

Très très très économe, et non pas avare comme on pourrait le croire, le modèle qui a permis à Carl Barks de créer l’Oncle Picsou n’est autre qu’Ebenezer Scrooge, du Chant de Noël de Charles Dickens. Heureusement, Picsou est beaucoup plus agréable et plus ouvert aux autres que l’affreux personnage du conte anglais.

 

Le successeur au dessin de Carl Barks n’est autre que Don Rosa, très connu surtout pour La jeunesse de Picsou, comics pour lequel il recevra deux Will Eisner Award en 1995 et 1997. Il arrêtera de dessiner Picsou une dizaine d’années plus tard pour des raisons de santé.

 

Le premier Super Picsou Géant, paru en 1977, est numéro 65 bis, car il n’est alors qu’un supplément de Picsou Magazine, paraissant irrégulièrement pour les vacances. Il y aura 22 numéros jusqu’en 1983, date à laquelle Super Picsou Géant  devient une publication à part entière. Aujourd’hui, Super Picsou Géant  est le magazine le plus lu des 7-12 ans, selon la dernière étude Junior Connect’, et voit sa diffusion augmenter chaque année.

 

Le 30 octobre dernier, un « giga » numéro de 400 pages est paru, tout en or, et il se veut ainsi résumer les 70 années passées où l’on comprend tout sur le personnage, des plans de son coffre à ses relations avec la gent féminine.

C’est un vrai numéro collector, le prochain dans le genre sera peut-être pour ses 80  ou ses 90 ans. Le 8 novembre, deuxième événement. Picsou se met à la réalité virtuelle, les lecteurs auront la possibilité de s’immerger en exclusivité dans l’univers de la toute nouvelle série La Bande à Picsou,  grâce à une vidéo mise en ligne rien que pour eux.
 

Un album de metal progressif inspiré de la Jeunesse de Picsou

 

De plus, le journal propose aux lecteurs de pénétrer dans le coffre fort du multimilliardaire avec un jeu : un code est présent dans les deux numéros et ceux qui le trouvent vont pouvoir emporter une centaine de lot en allant sur le site internet du journal. Alors, oui, Picsou regarde ça d’un mauvais œil, mais, comme c’est son anniversaire, il râle juste un peu moins.
 



Les histoires sans fin