McDonald's au salon du livre de Montreuil, engagé dans la littérature jeunesse

Clément Solym - 23.11.2017

Evènement - littérature jeunesse mcdonald - livres enfants mcdonald - hachette jeunesse mcdonald


On connaissait déjà McDonald partenaire de la grande fête du livre jeunesse nationale, Partir en livre, anciennement Lire en short, lancée par Fleur Pellerin et poursuivie depuis. Un soutien commercial qui se prolonge, et permet à la marque américaine de consolider sa position dans l’industrie du burger et de la littérature jeunesse. Cette fois, c’est au salon emblématique de la littérature jeunesse que la chaîne s’installe.

 


 

 

Depuis toujours, McDonald’s France cherche à conquérir les enfants, mais depuis quelques années, c’est auprès des parents que l’enseigne communique. Et de manière habile : en effet, voilà plusieurs années que dans ses menus enfants, les fameux Happy Meal, McDonald’s a ajouté des livres, qui remplacent les petits jouets si séduisants aux yeux des enfants.

 

Alexandrin Jardin, Marc Levy et 25 millions d'exemplaires
 

En 2012, c’est avec les éditions Nathan qu’un partenariat était signé. Deux ans plus tard, Alexandre Jardin signait plusieurs petits livres pour l’enseigne, publiés en partenariat avec Hachette jeunesse. 

 

Une démarche qui suit la politique que McDo a développée dans différents pays en réaction aux plaintes émanant de parents et d’associations. Que ce soit en Australie, en Inde, ou encore aux États-Unis, les parents tentent de protéger leur progéniture de la fascination qu’exercent les jouets offerts dans le menu Happy Meal. En remplacement desdits jouets, la chaîne avait alors substitué pour partie ses gadgets par des livres. Si l’on recrute les futurs employés avec des mangas, pourquoi ne pas venir à bout des réticences qu’expriment les parents avec des livres ?

 

En 2011, un service numérique était même initié outre-Manche, pour faciliter le téléchargement d’ebooks jeunesse. « Il s’agit de 12 livres interactifs créés avec la maison d’édition internationale Dorling Kindersley, spécialiste dans ce domaine et qui seront déclinés dans 38 pays européens, y compris la France, mais la date de lancement n’a pas encore été déterminée pour notre pays », précisait à l’époque McDonald’s à ActuaLitté. 

 

Marc Levy signe chez Hachette jeunesse
une collection de livres... pour McDonald’s

 

Alors quid du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil ? Bien entendu, c’est en qualité de partenaire commercial que la marque intervient, mais jusqu’à lors, on ne l’avait que très peu vue dans les outils de communication. Subventionné par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, le salon n’affiche d’ailleurs pas le logo de la chaîne parmi ses partenaires.
 


Précision : le CNL soutient la publication des livres, pas la présence de McDonald's au Salon de Montreuil
 

 

Pourtant, une publicité diffusée semble-t-il dans Télérama, rappelle que « McDonald’s est présent au selon du livre [...] pour inviter les jeunes à découvrir le plaisir de la lecture ». Et de rappeler l’existence de trois collections de livres, avec l’éditeur Hachette Jeunesse – dont la dernière « explique aux enfants des expressions populaires de la langue française ». 

 

Le tout avec le soutien du Centre national du livre depuis 2017, une initiative qui aurait permis, dans le cadre de son opération « un livre ou un jouet » de distribuer près de 25 millions de titres.
 

McDonald's, pour toucher un public éloigné du livre


Sylvie Vassallo, directrice du salon de Montreuil explique que dans les établissements, McDonald’s mène des ateliers de lecture à partir de l’opération menée avec Hachette Jeunesse. La présence à Montreuil « représente une montée en puissance de leur opération ».

 

En charge de la programmation du parc d’attractions littéraires ouvert dans le cadre de la manifestation Partir en livre, Sylvie Vassallo rappelle que McDonald’s a « beaucoup contribué à l’achat de chèques livre pour la manifestation. Mais également dans la promotion de la lecture vis-à-vis des jeunes publics, et plus encore à destination d’un public qui n’est pas familier du livre ».
 

«  Le Centre national du livre se réjouit de son partenariat avec McDonald’s initié en 2017. L’enseigne contribue par son action à la promotion de la lecture chez les enfants, un engagement fort que nous partageons et qui s’est traduit, cette année, par la participation de l’enseigne à l’opération Partir en livre » assure pour sa part Vincent Monadé, Président du Centre national du livre.


Dans le Salon, McDonald’s disposera d’un stand à côté de celui de Hachette Jeunesse, avec une série d’animation et d’ateliers à partir de la série de livres. « Les professionnels doivent se montrer attentifs à ce que livre et lectures soient valorisés partout où se retrouvent des enfants », poursuit Sylvie Vassallo. « Avec Partir en livre, nous ciblons aussi les parents et des familles, pour qui la lecture peut être une question difficile. »

 

En somme, ce que McDonald’s réalise « n’est pas extraordinaire, et cela n’enlève rien à bien d’autres problématiques qui peuvent tourner autour de l’entreprise. Mais leur préoccupation pour le sujet est déjà un premier pas qu’il ne faut pas regarder de haut, quelle que soit l’idée que l’on se fait de l’enseigne. »

 

« Un livre ou un jouet est une magnifique initiative en faveur de la lecture. Pour un écrivain, contribuer à donner aux enfants l’envie de lire est un engagement nécessaire. Prendre la plume  pour entraîner  des enfants dans des mondes imaginaires, leur raconter de jolies histoires, les faire rire ou rêver, a quelque chose de magique. Je suis très heureux de participer à cette aventure », indique de son côté Marc Levy. Ne pas tirer sur l’ambulance, même si elle est flanquée d’un clown et non d’une étoile bleue...


Et sur place... un silence admiratif

 

Nawfal Trabelsi, Président Directeur Général de Mcdonald’s France rappelle que « McDonald’s a la volonté d’être utile et populaire. Avec ce programme, nous participons pleinement à donner le goût de la lecture aux enfants. Cet engagement que nous avons souhaité inscrire dans la durée est une très grande fierté pour l’entreprise et nous sommes heureux de le présenter lors du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse ».

 

Et en effet, quand on découvre l’espace de lecture, adossé à celui de Hachette Jeunesse, la promotion de la lecture passe bien avant celle de la marque. Certes, on retrouve bien le logo jaune classique, mais à l’intérieur, les enfants accompagnés par des animateurs écoutent religieusement. 

 

« Nous leur faisons découvrir des histoires, en jouant, et par la suite, ils ont un petit livret d’activités à remplir, édité par Hachette Jeunesse, et qui fait écho à la lecture réalisée. Ils découvrent des expressions de la langue française, en relation avec le texte qu’ils ont entendu. Et cela marche plutôt bien », nous précise sur place un animateur.

 

Force est de constater que les deux groupes scolaires que nous avons vu passer se sont montré particulièrement attentifs… Une nouvelle collection arrivera en janvier 2018 sur le thème des grandes périodes de l’Histoire : de l’ère des dinosaures jusqu’au règne de Louis XIV, les grandes périodes de notre histoire n’auront plus de secrets pour les enfants. Pour cette nouvelle collection imaginée avec Hachette, Marc Levy reprendra la plume.


<

>


Toutes les informations sur le salon du livre de Montreuil 2017



Les histoires sans fin