Partir en livre, la promesse “d’un monde où la lecture est un plaisir”

Fred Ricou - 31.07.2017

Evènement - Partir livre jeunesse - fête littérature jeunes - livres lecture jeunes


Au lendemain de la clôture de Partir en livre, la grande fête du livre pour la jeunesse, qui a célébré le plaisir de lire pendant 12 jours partout en France, le ministère de la Culture et le Centre national du livre se réjouissent de son succès.


Partir en livre 2017 - Parc d'attractions littéraires de Pantin
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Grand rendez-vous dédié à la jeunesse et au livre, cette 3e édition de Partir en livre a été accueillie par 2 900 lieux. Près de 4000 animations, gratuites et ouvertes à tous, ont été organisées dans la métropole et en Outre-Mer, confirmant l’implantation locale de la fête sur tout le territoire.
 

Manifestation nationale, souhaitée par le ministère de la Culture, pensée et organisée par le Centre national du livre (CNL), Partir en livre a été lancée le 19 juillet à Pantin avec un parc d’attractions littéraires conçu par le Salon du Livre et de la Presse jeunesse de Seine-Saint-Denis (SLPJ), et les jeunes de 13 à 18 ans se sont vus réserver, les 27 et 28 juillet, une programmation surprenante et innovante à la Station Ausone de la librairie Mollat de Bordeaux comme temps fort de clôture.
 

Partir en livre, grande fête culturelle nationale et populaire
 

Partir en livre a réuni partout en France plus de 500.000 participants autour des livres et de la lecture sous toutes ses formes. Cette première estimation sera détaillée lors d’un bilan publié à l’automne. Cette participation en hausse conforte l’idée ayant conduit à sa création : faire du livre un objet de plaisir en l’apportant sur les lieux de vie et de vacances en une période propice aux loisirs, afin de transmettre le plaisir de lire.

Pour Vincent Monadé, Président du Centre national du livre : « Partir en livre est une promesse. Celle d’un monde où la lecture est un plaisir, une bulle pour rêver, s’évader, vivre mille vies. Provoquer la rencontre entre un enfant et un livre, promouvoir la lecture, contribuer à créer une nation de lecteurs, c’est cela l’ambition de la grande fête du livre pour la jeunesse ».
 

Pour la première fois, Partir en livre a dépassé les frontières nationales pour faire des émules en Belgique, en Slovénie, au Royaume-Uni, en Tunisie et en Chine.

 

Une programmation riche et diversifiée

 

Le public a pu assister dans toute la France à des ateliers, des jeux et défis, des spectacles et performances, des rencontres avec 256 auteurs et illustrateurs, des lectures, des bibliothèques et librairies hors les murs. Les livres se sont également déplacés en bibliobus à la rencontre de nouveaux publics. Ces nouveaux publics ont d’ailleurs pu bénéficier des 8250 « Chèques Lire » distribués afin de satisfaire leurs envies de lecture au-delà de la manifestation.
 

Partir en livre : les éditeurs “de plus en plus attentifs” aux auteurs jeunesse


Cette déclinaison sous diverses initiatives originales et variées a été rendue possible grâce à une très large mobilisation des 1050 acteurs locaux et organisateurs (librairies, bibliothèques, maisons d’éditions, collectivités territoriales, associations et bénévoles, mouvements d’éducation populaire, centres et accueils de loisirs, booktubers...).

Mais c'est également l’engagement des 50 partenaires nationaux (médias, entreprises et groupes privés, professionnels du livre, associations, fondations, et institutionnels), qui ont contribué à renouveler cette belle réussite.
 

Le parc d'attractions littéraire de Partir en livre a accueilli 12.400 visiteurs


Le site Partir-en-livre.fr, portail officiel de la fête avec un volet grand public et un volet professionnel, est également le reflet de ce succès avec une fréquentation en hausse de 17,5 % par rapport à 2016 sur la même période. Les comptes de Partir en livre sur les réseaux sociaux ont connu une forte audience, avec une multiplication par deux de leur audience par rapport à 2016. 



Les histoires sans fin