"Pif, l'envers du gadget" un documentaire qui a du chien !

Fred Ricou - 30.01.2015

Evènement - Pif Gadget - journal - documentaire


Si, pendant ce week-end ; à Angoulême, on sacre la bande dessinée sur fond de revendication des auteurs (voir l'article de copains d'Actualitté.com présents sur place…), il est possible que dans la quantité de scénaristes et de dessinateurs qui exercent aujourd'hui, beaucoup soient les enfants de Pif Gadget.

Pif Gadget est né en février 1969. Géré par le Parti communiste français, Pif est l'un des premiers journaux pour le jeune public à la fois intelligent, extrêmement bien fait avec beaucoup de valeurs nouvelles pour l'époque tel que l'antiracisme. Goscinny, Gotlib, Mandryka, Uderzo, et même encore Hugo Pratt sont venu dessiner dans le journal.

Seul capable pendant plusieurs années de tenir tête au Journal de Mickey qui représentait à l'époque le grand capital, Pif Gadget s'est vu vendre parfois à plus d'un million d'exemplaires.

 


Avec l'excellent documentaire de Guillaume Podrovnik, Pif, l'envers du gadget qui passera demain, samedi 31 janvier à 22h20 sur Arte (un peu tard, certes, mais il existe toujours le replay…) c'est une petite larme de nostalgie que la plupart des parents, lecteurs de pif dans les années 70-80, auront au coin de l'œil.


Après, tel un Phoenix canin, trois arrêts du journal à différentes époques : 1969-1973 / 1973-1994 / 2004-2008 (dont l'auteur de cet article à participé à quelques numéros de cette dernière période) il se murmure que l'année 2015 verrait repartir l'infatigable chien marron et jaune, on l'attend de pied ferme.

 





Les histoires sans fin

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.