Attachée de presse : "J'aime le fait d'être en relation avec les auteurs"

Association Effervescence - 23.09.2014

Interview - attachée presse - relations communication - auteurs festivals


Chaque semaine, ActuaLitté, en partenariat avec l'association Effervescence, réunissant les étudiants et anciens élèves du master Édition et Audiovisuel de Paris-Sorbonne, vous donne rendez-vous : retrouvez dans les colonnes de notre magazine une chronique, réalisée par les étudiants de la formation, racontant la vie du master et de l'association. 

 

Cette semaine, nous avons rencontré Laetitia Lajoinie, étudiante en communication, afin de mieux comprendre comment l'édition fait parler d'elle.

 

Communiquer autour de ses publications, attirer l'attention des journalistes, créer l'événement… Autant de points essentiels à la réussite d'un livre. Pour cela, les chargés de communication et attachés de presse jouent un rôle crucial. Au sein du master de la Sorbonne nous avons bien sûr été formés à la communication éditoriale, mais rien de tel qu'une passionnée de longue date pour jeter un regard plus précis sur ce secteur de l'édition.

 

Comment devient-on attachée de presse dans l'édition ? Quelles sont les missions de ce métier ? Laetitia Lajoinie, étudiante actuellement en stage de fin d'études (six mois, d'avril à septembre 2014) chez Univers Poche (Editis), a répondu pour nous à ces questions.

 

Parle-nous de ton parcours : comment en es-tu arrivée à vouloir travailler dans l'édition ?

 

J'ai commencé par une licence en information-communication, puis j'ai fait un master en communication des générations, spécialité « Enfance et jeunesse » (Université Bordeaux Montaigne). Pendant mes études j'ai eu l'occasion de faire plusieurs stages, notamment chez Flammarion jeunesse (5 mois en Master 1), au service communication de la mairie de ma ville (2 mois) et en communication web dans une petite entreprise de graphisme à Bordeaux (2 mois).

 

presse, papier

Charlotte Henard, CC BY SA 2.0

 

 

Au départ, je voulais être journaliste : j'adorais lire et écrire. J'ai également fait beaucoup de théâtre, donc j'aimais m'exprimer. Puis je me suis investie dans la communication d'une association de production de courts métrages, et je me suis rendu compte que j'avais envie de me tourner davantage vers la communication que le journalisme. En plus de tout cela, j'adore lire depuis toute petite ; je vais très souvent sur les salons du livre pour rencontrer les auteurs. J'ai donc voulu allier ma passion et mes compétences professionnelles, et la conclusion s'est imposée d'elle-même : je voulais travailler dans la communication éditoriale. 

 

Comment as-tu trouvé ton stage actuel chez Univers Poche ?

 

J'ai rencontré la directrice du service de communication sur un salon, Lire en Poche. Cela a permis d'établir un premier contact, d'échanger nos coordonnées. Je lui ai envoyé un CV et une lettre de motivation, puis j'ai passé des entretiens. Cela m'a également permis de rencontrer directement l'équipe, sans avoir à passer par la première sélection effectuée par les ressources humaines.

 

Quelles sont tes missions au sein de ce stage ?

 

J'assiste les six personnes de l'équipe communication des maisons d'Univers Poche (Fleuve, 10/18, Kurokawa, Pocket, Pocket Jeunesse).

 

La première partie de mes missions concerne les relations presse : j'effectue le suivi des communiqués de presse (ce qu'on envoie aux journalistes pour présenter le livre, l'auteur, ses actus) et des programmes de parution, j'envoie des livres aux journalistes concernés par la publication (par exemple, on cible les blogs et magazines jeunesse pour Pocket Jeunesse, les publications plus généralistes pour Pocket, etc.). Je fais également des revues de presse, c'est-à-dire que je cherche dans la presse des citations sur nos livres. Je m'occupe aussi de la gestion des stocks : nous avons beaucoup de livres à envoyer chaque jour, il faut donc veiller à toujours avoir les titres demandés à portée de main. Enfin, je fais de la prospection pour la presse régionale : je contacte les journalistes afin d'obtenir des interviews pour nos auteurs. 

 

Une autre partie de mon stage consiste en l'organisation d'événements : recherche de lieux, demande de devis aux traiteurs et prestataires, gestion de la logistique (listings d'invités aux événements, commande des livres à distribuer pendant les conférences de presse, etc.). Cela inclut notamment de réserver des billets de train et des chambres d'hôtel pour que nos auteurs puissent se déplacer.

 

Enfin, avec l'équipe de la communication, je gère une partie des partenariats, dont les jeux-concours.

 

Salon du Livre 2014

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Qu'est-ce qui te plaît le plus dans ce métier ?

 

Comme j'avais déjà vu toute la partie presse dans mon stage précédent (chez Flammarion Jeunesse), ce stage me permet de découvrir davantage la partie événementielle. 

 

Il y a des moments très gratifiants : trouver, pour une conférence de presse ou un cocktail de lancement, le lieu qui correspond parfaitement à l'univers du livre, réussir à obtenir une interview pour un auteur… En tant que passionnée de littérature, j'aime le fait d'être en relation avec les auteurs et pouvoir participer à la promotion de leurs œuvres.

 

Qu'envisages-tu pour la suite de ton parcours professionnel ?

 

Ce qui est certain, c'est que je veux continuer à travailler dans le milieu de l'édition. Je chercherai donc d'abord un emploi dans ce domaine, autant pour un poste d'attachée de presse que de chargée de communication. Je pourrai bien sûr étendre mes recherches au milieu culturel de manière plus générale, si je ne trouvais pas tout de suite un emploi dans l'édition. 

 

Mais avant cela, j'ai décidé de passer une année à Londres (à partir d'octobre 2014). En effet, ce métier amène à être souvent en relation avec des auteurs et des organismes étrangers ; il est donc essentiel pour moi de perfectionner mon anglais.

 

***

 

N'oubliez pas ! Comme nous vous l'avons annoncé la semaine dernière, les Uchroniques vous préparent une soirée à l'institut Goethe le 27 octobre. Restez attentifs, plus de détails arrivent bientôt !

 

Si vous voulez (re)lire nos chroniques déjà publiées sur ActuaLitté, c'est ici ! Si vous voulez être informés chaque semaine de la parution de notre nouvelle chronique, c'est ici !


À mardi prochain !