'Je suis tombé dans la science-fiction tout petit'

Clément Solym - 14.05.2011

Interview - johan - heliot - imaginales


Auteur prolixe de science-fiction, avec plus d'une vingtaine d'ouvrages à son actif, Johan Heliot sera aux Imaginales du 26 au 29 mai prochain (cf. notre actualitte)

Depuis combien de temps participez-vous à ce festival des mondes imaginaires
?
Je m’y suis trouvé invité dès la première édition, il y a déjà dix ans, alors que je débutai. J’y suis depuis revenu à chaque édition sans exception, par une sorte de fidélité mutuelle. J'y trouve une ambiance vraiment particulière, sans compter la prise de marques sur place et la liaison d’amitiés solides.

Avec une moyenne de deux ouvrages par an vous avez pour le moins un bon rythme ! D’où vous vient l’inspiration?
Je n’écris que de la fiction, et l’inspiration me vient du monde qui m’entoure. Je pars de phénomènes évoqués dans l’actualité pour en faire un roman d’anticipation. Ancien professeur d’Histoire, j’affectionne particulièrement l’uchronie.


Comment renouvelez votre style ?
J’ai certains thèmes de prédilection. Je travaille beaucoup sur la mémoire, sur les répétitions du passé. Je n’ai pas une manière de faire. Les sujets s’imposent, ce n’est pas calculé.

Pourquoi le choix de la science-fiction ?
Je suis tombé dedans petit, à l’entrée au collège. Grace à une professeur de français ces ouvrages me sont tombés dans les mains. Donc très vite, dès la fin d’adolescence, je me suis mis à écrire mes propres histoires.


Quel rapport avec les lecteurs entretenez-vous aux Imaginales ?
Une certaine fidélisation se met en place. Une partie des gens qui viennent chaque année sont des lecteurs fidèles. Au tout début, le festival était davantage concentré sur les fans de SF mais, aujourd’hui, il s’ouvre sur le grand public. Et les fans, ou ceux qui me découvrent sur le festival, reviennent régulièrement.

Participez-vous à d’autres festivals ou salons ?
Je vais régulièrement aux Utopiales de Nantes, aux grosses foires du livres comme celle de Brives et à tout un tas de petits festival ciblés.

Avez-vous déjà un nouveau projet sur l’ouvrage ?
J’écris un roman de SF adulte pour la collection Nouveaux millénaires, de J’ai Lu, qui relance un grand format de la SF adulte. Ce livre s’appellera Création, où il est question d’explorer le jardin d’Eden de nos jours.