"Sur la route des invisibles raconte mon immersion avec les femmes SDF"

Julie Torterolo - 22.09.2015

Interview - Claire Lajeunie - Femmes SDF - Sur la route des invisibles


À l’abri de la pluie, dans un café parisien, Claire Lajeunie nous raconte son dernier roman, son dernier documentaire, son dernier sujet : les femmes SDF. Journaliste et réalisatrice, elle a toujours privilégié les sujets des marginaux et des laissés-pour-compte : documentaires sur les « bébés secoués » pour France 2, ou encore sur « les nouvelles mères courages » pour France 3, ont marqué sa carrière. Le 29 septembre prochain, sera diffusée sur France 5 sa dernière immersion sur « des femmes invisibles ». Mais cette fois-ci, et pour la première fois, Claire Lajeunie a écrit un livre, intitulé Sur la route des invisibles. Un récit qui lui permet « de raconter tout ce que je n'ai pas pu mettre dans le reportage ».​

 

Claire Lajeunie, réalisatrice et auteur de Sur la route des invisibles

 

 

Les femmes invisibles – Survivre dans la rue pour le documentaire, Sur la route des invisibles — Femmes dans la rue pour le livre. Deux noms différents pour le même thème : raconter le quotidien des femmes SDF. Mais, elle n’a pas écrit « le livre du film ». « Ce sont deux choses différentes, qui peuvent être complémentaires », explique Claire Lajeunie à ActuaLitté. Sur la route des invisibles est un livre personnel sur son immersion avec « ses femmes invisibles ».

 

« J’ai toujours choisi des thématiques lourdes. Les documentaires servent parfois à réveiller les consciences. J’essaye de décrypter les phénomènes de société », nous explique Claire Lajeunie. « Il y a 3 ans, j’ai réalisé un reportage sur les familles monoparentales qui s’appelle Les nouvelles mères courage. J’avais rencontré ces femmes qui cassaient les idées préconçues, qui me disaient que l’on pouvait vivre en dessous du seuil de pauvreté sans avoir forcément des enfants en échec scolaire. Et puis quand je les ai rencontrées, je me suis demandée : celles qui ont basculé, que sont-elles devenues ? »

 

Au même moment le rapport de la fondation de l’Abbé Pierre est publié, et révèle que 40 % des SDF sont des femmes. Un électrochoc pour Claire Lajeunie qui commence à regarder dans Paris : « J'ai vu énormément de femmes dans la rue. » L’année dernière, un rapport de l’Insee fait un deuxième constat : 60 % des Français ont peur de se retrouver à la rue. La journaliste et réalisatrice décide alors de traiter ce sujet et de « s’immerger » avec ces femmes. « Avec France 5, on a décidé de faire un film d’immersion, comprendre où elles se lavent, où elles mangent. Je ne voulais pas tomber dans la caricature : ce sont des "clochardes, des alcooliques". J’ai envie de changer le regard que l’on porte sur elles. Essayer de créer une identification, ce qui est intéressant pour un lecteur ou téléspectateur », relate-t-elle. 

 

 

 

 

 

Pour ce faire, Claire Lajeunie est allée à leur rencontre. « Je ne voulais pas que les associations me trouvent des femmes : je voulais les rencontrer moi-même. Donc, je suis allée traîner dans la rue et je les ai abordées, en leur proposant un café. Je me suis beaucoup fait rejeter, mais d’autres ont accepté et m’ont infiltré dans leur milieu. » Pendant près d’un mois, en novembre 2014, elle les suit dans leur quotidien avec pour seul outil son téléphone portable, « pour les habituer à être filmées ».

 

Puis, avec leur accord et une fois leur confiance acquise, elle continue son immersion avec un caméraman. « C’était très compliqué, car elles disparaissaient beaucoup, elles n’ont pas de téléphone portable pour la plupart. Je leur disais : "On se retrouve dans une semaine pour voir comment ça va, même heure, même endroit." Elles n’étaient pas là. Elles ont disparu, je les retrouvais, etc. C’était comme un jeu de piste. »

 

"Ce n'est pas un livre de journaliste, mais un livre personnel"

 

« Je suis rentrée en montage en février avec beaucoup de matière. On s’est dit qu’on ne pourrait pas tout mettre dans le documentaire. Et puis, pendant le montage, je nourrissais les images et l’équipe d’anecdotes. On m’a vite dit qu'il fallait que j'en fasse quelque chose » nous raconte-t-elle. Et c’est là qu’apparaît l’idée du livre. « J’ai rencontré Yves Michalon [l'éditeur, NdR] qui m’a conseillé de faire un livre sur moi : "C’est votre histoire, ça s’appellera Sur la route des invisibles. Mais il faut que vous parliez de vous", m’a-t-il dit. Quelque chose dont je n’avais pas l’habitude, je ne voulais pas me mettre en avant. » 

 

Convaincue, elle se lance dans l’écriture d’une traite en 4 à 5 mois – parallèlement au montage.

 

Le livre retrace ses rencontres, étonnements, questionnements, et relations avec ces femmes. Il raconte le parcours de cinq femmes qu’elle a choisi selon leurs âges, leurs situations et les problématiques qu’elles rencontraient. Loin d’une démarche de sociologue, Claire Lajeunie utilise la première personne et livre un témoignage, la spécialité des éditions Michalon. « C’est un ressenti brut, écrit très rapidement », analyse-t-elle. « Ce n’est pas une livre de journaliste. Mais bien un livre personnel avec mon rapport avec elles et mon immersion : je vais être surprise de certaines d’entre elles, déçue par d’autres. Le dénouement n'est pas celui auquel je m’attends au début », continue-t-elle.

 

« J’essaye d’être bienveillante avec elles, mais en même temps, j’essaye d’être franche et cash. » Hier avait lieu l’avant-première, un grand nombre des femmes suivies par la journaliste se sont déplacées. Elles avaient alors un message, nous confie Claire Lajeunie : « Si au moins vous pouvez nous regarder autrement, voir qu’on existe, Claire aura gagné. » Bien que Claire Lajeunie ait apprécié cette expérience d’écritures, elle le revendique : elle est avant tout « réalisatrice ». Les femmes invisibles – Survivre dans la rue sera diffusé le mardi 29 septembre à 20h35 sur France 5, tandis que son livre, publié aux éditions Michalon, paraîtra le 24 septembre. 


Pour approfondir

Editeur : Michalon
Genre : autobiographies...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782841868025

Sur La Route Des Invisibles - Femmes Dans La Rue

de Claire Lajeunie

Claire Lajeunie est partie en quête ces femmes oubliées, a errée dans les rues, près des gares, des grands magasins, où elles font souvent la manche, afin de comprendre qui elles sont, comment elles ont basculé dans la précarité et dresse des portraits. Des portraits de femmes fragilisées, qui ont fui leur domicile conjugal, la violence d'un compagnon, des femmes atteintes de troubles mentaux, des femmes dépendantes de l'alcool ou de la drogue, des femmes surendettées, expulsées suite à la perte de leur emploi, des femmes trop âgées pour travailler, souvent rejetées par leur famille et leur entourage… Martine est SDF à Paris, depuis une dizaine d'année. Barbara est à la rue depuis 1 an. Katia se reconstruit en foyer d'hébergement après dix ans d'errance. Elina, ancienne SDF, est devenue comédienne… Autant de parcours singuliers, de profils variés qui font écho à notre propre histoire. Claire Lajeunie décrit leur quotidien : la faim, le mépris, la solitude, le froid, la peur, la violence, les nuits sans sommeil, leur obligation de se cacher, jusqu'à devenir invisibles… Leur combat de chaque instant pour ne pas sombrer dans la folie, leur passage par les structures d'hébergement, les associations. Claire Lajeunie a voulu raconter le parcours de ces femmes « qui nous ressemblent ». Une immersion pour comprendre leur quotidien, leur mode de survie, et leur donner la parole.

J'achète ce livre grand format à €