Judge Dredd : l'État d'urgence, “le seul capable de faire respecter l’ordre”

Nicolas Gary - 29.08.2016

Interview - Judge Dredd interview - terrorisme Etat urgence - France Valls Hollande


ENTRETIEN EXCLUSIF : Il est l’incarnation d’une certaine idée de la justice, de l’ordre et de ce qu’une société policée doit être – celle de Mega-City One en tout cas. Il est aussi le représentant de la Loi, dans sa plus stricte acceptation et son premier exécuteur. Ses interventions dans la presse sont rarissimes, son champ de compétence réside plutôt dans la lutte active et radicale contre les formes de criminalité. ActuaLitté est très fier d’accueillir Judge Dredd pour une interview – presque garantie sans violence.

 

 

 

 

ActuaLitté : Bonjour Juge, et merci d’accepter cet entretien. D’ailleurs, doit-on vous appeler Monsieur Juge, Monsieur Dredd, Monsieur Judge Dredd ? 

 

Judge DreddJuge est parfait. 

 

 

ActuaLitté : Comment définiriez-vous votre travail, au quotidien ? 
 

Judge Dredd :  Faire respecter la Loi. C’est bon ou vous avez encore des questions ? 

 

 

ActuaLitté : Attendez ! C’est presque fini... Aujourd’hui, la France est en État d’urgence : que vous inspire cette situation ? 

 

Judge Dredd : Je ne connais pas d’autre État. Cela dit, je suis étonné de voir à quel point vous avez du mal à l’accepter. Quand 95 % de vos citoyens seront au chômage et ne penseront qu’à se divertir, vous verrez enfin à quel point cet État sera le seul capable de faire respecter l’ordre. Cela dit, continuez, vous êtes sur la bonne voie. 

 

 

ActuaLitté : Notre Premier ministre, Manuel Valls, vous semble-t-il convaincant dans son rôle ? 

 

Judge Dredd : Je n’ai pas le temps de regarder vos shows politiques. Je pense surtout que vos leaders ont de la chance que votre État soit hors de ma juridiction. Ça fait longtemps que la plupart d’entre eux seraient occupés à redécouvrir l’intérêt public en séances de travaux d’intérêt général, sans même évoquer ceux qui seraient tout droit envoyés aux iso-cubes. 

 

[NdR : les iso-cubes sont des cellules de cloisonnement où les prisonniers sont constamment surveillés. Il s’agit une pièce unique avec des murs en verre ultra-résistant, conçu de sorte qu’il soit quasiment impossible de s’endormir. Le rêve, quoi...]

 

 

ActuaLitté : Votre devise, « la loi, c’est moi », est célèbre. Si vous deviez prendre la responsabilité du pays, aujourd’hui, quelles seraient vos mesures prioritaires ? 

 

Judge Dredd : Ce type de responsabilité ne m’intéresse pas, faire respecter la Loi dans les rues me va et nécessite tout mon temps. J’aime le contact avec les citoyens, même si je n’ai pas l’impression que ce soit toujours partagé. Cela dit, ça n’est pas mon problème. 

 

 

ActuaLitté : J’ignore si vous êtes un grand lecteur... Mais nous avons une élection qui approche, et l’un des candidats, Nicolas Sarkozy, s’est déclaré avec un livre ? L’avez-vous lu ? 

 

Judge Dredd : Pas le temps de lire, d’ailleurs la plupart des livres sont interdits. Mais si j’avais un livre à lire, je ne perdrais pas mon temps avec les torchons racoleurs écrits par vos politiciens. À ce titre, si votre système juridique était un peu plus rapide, comme le nôtre, hein, vos étagères n’auraient jamais eu l’occasion de voir ce bouquin... 

 

 

 

 

ActuaLitté : D’ailleurs, seriez-vous plutôt Art de la guerre de Sun Tzu ou Le Prince de Machiavel ? 

 

Judge Dredd : Ni l’un ni l’autre, je suis La LOI

 

 

ActuaLitté : Oui... bien sûr... D'ailleurs, la sécurité, c’est votre domaine de compétence. Que pensez-vous des propositions du candidat américain, Donald Trump, en la matière ? 

 

Judge Dredd : Ça fait plusieurs questions que vous me posez sur vos politiciens actuels. Quand on voit leur ineptie et que vous continuez à voter pour eux, on a vraiment le sentiment que votre désir profond est d’arriver au même système que le nôtre. Si c’est bien ça, je vous le redis, continuez, vous êtes sur la bonne voie. Ça peut même être assez rapide. Jetez un œil sur le livre Origines, vous le verrez, c’est très clair.

 

 

ActuaLitté : Comment combattez-vous le terrorisme au quotidien ? Et pour vous, qu’est-ce que le terrorisme ? 

 

Judge Dredd : Le terrorisme ? Les terroristes sont des criminels comme les autres, ils sont juste parfois convaincus de servir une cause. Et encore... Mais ça, c’est leur problème. Dès qu’ils transgressent la Loi ils ont affaire aux Juges et sont punis avec justice en fonction de leurs crimes, car sachez-le, il n’y a JAMAIS de bonne raison de transgresser la Loi. 

 

 

ActuaLitté : La surpopulation carcérale est une préoccupation de nos sociétés modernes, la constatez-vous au quotidien ? Quelles solutions vous semblent envisageables pour y remédier ?

 

Judge Dredd : Avec 800 millions d’habitants qui vivent en vase clos, croyez-le, en termes de probabilités une vie ne fait pas la différence, sauf celle d’un Juge. Utilisez TOUT l’éventail de sanctions que propose la Loi et donnez-vous la possibilité de la faire appliquer sur le champ, et vous n’aurez pas ce problème. 

 

Bon, j’ai du travail. Je conclurais juste en disant que, pour les citoyens qui respectent la Loi, Mega-City One n’est pas toujours un paradis, mais c’est ce que l’on peut proposer de mieux. La liberté existe comme chez vous, dans le cadre de la Loi, mais nous, on la fait appliquer, et tous les citoyens sont traités avec égalité, TOUS, et c’est déjà pas mal.

 

Cela dit, je ne vais pas vous proposer de venir chez nous, on est déjà suffisamment nombreux, mais je le répète, continuez comme ça, vous êtes sur la bonne voie. Et vous n’aurez bientôt plus rien à nous envier. 

 

propos recueillis par A. Oury et N. Gary