La Compagnie Pyramid fait danser les livres au son du hip-hop

Camille Cado - 24.07.2020

Interview - danse livres choregraphie - compagnie pyramid spectacle - index spectacle danse livre


Depuis 2015, la compagnie de danse Pyramid sillonne les routes de France et d’Europe pour présenter son spectacle « Index ». Sur scène, les danseurs s’emparent d’ouvrages, devenant alors partie intégrante de la scénographie en tant qu’éléments plastiques et sonores. Outre une recherche d’interaction entre corps et décors, il s’agit également de rendre hommage au livre et d’interroger notre rapport à cet objet. 
 


Depuis sa création il y a vingt ans, la compagnie Pyramid s’efforce d’ouvrir la danse hip-hop à d’autres disciplines artistiques telles que la poésie, le genre nouveau du cirque ou encore le comique burlesque à la Charlie Chaplin. 12 créations ont depuis vu le jour, dont 6 actuellement en tournée en France, et en Europe. Parmi lesquels, « Index ».
 

Rien d'inéluctable


« On avait envie de faire quelque chose avec le livre depuis de nombreuses années » nous explique Mustapha Ridaoui, danseur-chorégraphe de la compagnie. « Il faut dire que beaucoup de danseurs, moi y compris, avons des parents qui ne savent pas lire. Et en grandissant, on a toujours eu une barrière avec la littérature : on n’avait pas de livres à la maison, pas de bibliothèque. »

C’est en devenant parents que ces danseurs ont redécouvert le livre. « Lorsque nous ne sommes pas en tournée, il n’y a pas un soir où on ne raconte pas d’histoire à nos enfants avant de dormir », nous confie-t-il. « Pour toutes ces raisons, on a voulu rendre hommage au livre, raconter notre expérience avec la lecture, mais aussi parler de l’analphabétisme, encore d’actualité, sans pour autant tomber dans le fatalisme. »

Présenté au Festival d’Avignon en 2015 pendant deux semaines, ce ballet burlesque mêlant danse hip-hop, mime et détournement d’objets a bénéficié d’un grand retentissement et compte désormais plus de 200 représentations à son actif. Un spectacle qui invite au rêve, à travers le livre, objet d’évasion par excellence.
 


 

Interroger le rapport au livre par la danse

 

Pendant plus d’une heure, quatre danseurs, entourés de bibliothèques, vont rencontrer le livre, et s’y confronter. « Pour la chorégraphie, on s’est inspiré de notre vécu avec le livre : s’il a été dur, facile, ou compliqué. Par exemple, on mime le caractère lourd des ouvrages, cela nous fait penser à nos énormes sacs d’école que l’on devait porter, c’était une charge pour nous. » Et puis, la légèreté, pour représenter cette sensation d’évasion et d’envol à l’ouverture d’un livre. 

L’objectif étant également d’inviter le spectateur à s’interroger sur le lien qu’il entretient avec la lecture, notamment depuis l’arrivée des écrans numériques. « On a surtout envie de dire aux jeunes : ouvrez un livre, tournez les pages, marquez-les. On a tellement rendu sacré le livre qu’on le met aujourd’hui de côté, c’est dommage », déplore le chorégraphe.

À travers des anecdotes personnelles, Pyramid propose un spectacle qui mêle la poésie, l’humour et la dérision sur un répertoire musicale très variée. « Les musiques suivent les différents tableaux que l’on propose. Au début, on avait pensé à des lectures en voix off, mais cela n’aurait pas fonctionné pour nos représentations à l’étranger. Ce qu’on voulait, c’était proposer un langage universel, à l’image de la danse, alors c’est notre corps qui donne la lecture. » 

Une façon de s’approprier l’objet, de le faire vivre, tout « comme le livre essaie de nous donner vie sur scène » reprend-il. 
 

 

 

« Danse avec les livres » : des représentations en bibliothèques

 

À l’occasion de ses 20 ans, la compagnie a décidé de proposer une version revisitée et plus courte de leur spectacle initial « Index », dans des bibliothèques et des médiathèques. « On s’est demandé comment on pouvait célébrer davantage le livre, et puis on a décidé de faire des représentations dans ces endroits si symboliques ».

Pour mener à bien ce projet, le spectacle a dû être complètement repensé. « On a dû le diminuer en temps, et nous séparer d’un danseur », nous explique Mustapha Ridaoui, avant d’ajouter que le décor ne pouvait pas non plus être gardé. 

Intitulé Danse avec les livres, le spectacle ne durera que 30 minutes. De plus, chaque médiathèque aura droit à son propre ballet, puisque les chorégraphes et les danseurs s’inspireront du lieu pour créer des représentations inédites. 

« On voulait vraiment s’adapter au décor initial. Alors on viendra le matin sur place pour essayer de s’inspirer et d’adapter notre spectacle : où sortir, où entrer, comment jouer avec l’espace, le public, et les objets ? C’est un challenge de taille ! »
 

SCULPTURE : quand le marbre devient papier


Gestes barrières obligent, les danseurs pourront uniquement s’emparer de leurs ouvrages personnels. Prévu initialement à la Médiathèque de Rochefort au mois d’avril dernier, le spectacle a été annulé au vu des circonstances sanitaires. Les nouvelles dates seront publiées ultérieurement.

En attendant, un teaser de « Danse avec les livres » a été réalisé à la Médiathèque de Rochefort. À visionner ci-dessous : 
 



Pour suivre l’actualité de la compagnie, rendez-vous sur leur site web.


Photographies : crédit Compagnie Pyramid


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.