Les libraires des Pays de la Loire prennent le virage de la vente en ligne

Nicolas Gary - 17.11.2020

Interview - Christelle Morançais Loire - Région Pays Loire - librairies vente ligne


ENTRETIEN – Les librairies des Pays de la Loire opèrent une transition numérique majeure, avec ce second confinement. L’association au service des librairies indépendantes des Pays de la Loire, ALIP, a observé un envol des chiffres de vente liés au click and collect.


 

La plateforme de géolocalisation et réservation en ligne, créée en 2016, a enregistré 1300 nouveaux clients inscrits entre le 1 et le 6 novembre. Pour comparaison, l’association enregistrait seulement 129 nouveaux inscrits en décembre 2019 (décembre est habituellement le mois le plus fort pour les librairies). 

La plateforme enregistre également 45.000 € de commande en 6 jours (toujours entre le 1 er et le 6) nettement plus que le chiffre mensuel le plus fort depuis 3 ans... Christelle Morançais, Présidente de la région des Pays de la Loire, revient avec nous sur cette embellie.

ActuaLitté : Combien et depuis combien de temps la Région a-t-elle investi dans la numérisation des librairies – autres que cet outil ? 

Christelle Morançais :
La Région soutient les librairies indépendantes depuis 2005, grâce à un dispositif d’aides individuelles qui permet entre autres d’aider les libraires à acquérir des outils numériques, développer des sites web, des services en ligne. (voir le dispositif ici) Une quinzaine de librairies sont aidées chaque année, avec une enveloppe moyenne de 100 k€, complétée en 2020 par 200 k€ dans le cadre du plan de relance.
  
Comment s’est déroulé, économiquement, le premier confinement pour les libraires ?

Christelle Morançais :
Le premier confinement a été très dur. En raison de la fermeture totale des librairies, l’activité a été très réduite. Très peu de librairies ont eu recours au click and collect et/ou à la livraison. La majorité des librairies a dû placer leurs salariés en chômage partiel. 

Sur le plan national, les librairies ont enregistré une perte importante de leur chiffre d’affaires annuel : 16 %.
Au déconfinement, nous avons pu enregistrer dans la région une hausse de 42,7 % du chiffre d’affaires des librairies en juin, 16,7% en juillet et 4,7 % en août, le mois de septembre a été un bon mois pour les libraires.
 
1300 inscriptions ne signifient pas 1300 nouveaux clients : comment la Région communiquera-t-elle sur cette offre afin d’aider les librairies à recruter et convaincre de nouveaux lecteurs ?

Christelle Morançais : Nous accompagnons l’association ALIP pour faire en sorte que l’ensemble des adhérents accède gratuitement au service de la plateforme internet qui permet au client final une réservation en ligne d’ouvrage pour du click and collect dans l’une des librairies adhérentes.

De façon générale, nous encourageons les démarches de l’ALIP et, dès que nous en avons l’occasion nous rappelons l’existence de cette plateforme.
 
Au-delà des 1300 nouvelles inscriptions en quelques jours, qui sont le signe fort d’un soutien sans faille aux libraires, nous avons également enregistré sur cette plateforme 45.000 € de commande en 6 jours ! C’est bien plus que le chiffre mensuel le plus fort que nous avons pu se voir réaliser sur la plateforme.
 
Que représente le chiffre d’affaires des librairies de la Région sur l’année ?

Christelle Morançais :
Le chiffre d’affaires annuel global des 77 librairies des Pays de la Loire est de 50 millions €. 280 personnes sont employées dans les librairies de la région.
  
La région a annoncé 200k€ d’aides à compter du 13 novembre, pour 57 librairies. Sur quels critères et à quelle fin ?

Christelle Morançais :
Nous avons créé dans le cadre du plan de relance un fonds de soutien aux libraires et éditeurs avec la DRAC et le Centre national du Livre que nous avons abondé de 300.000 €. Ce plan vise à accompagner la reprise de l’activité d’édition, de diffusion et de ventes de livres, en complément des aides générales d’urgence apportées durant la période de fermeture. 
 
Deux dispositifs sont mis en place en direction des librairies, pour compenser leur perte d’exploitation pendant la période de fermeture, et les accompagner dans leurs projets de modernisation. Les éditeurs régionaux fragilisés par la crise seront quant à eux soutenus financièrement via une aide exceptionnelle pour leur permettre d’honorer leurs charges (notamment les droits d’auteurs) et éviter les licenciements ou les faillites. 

Et dans le cadre de ce fonds, nous attribuons 200.000 € de subventions à 57 librairies : ces 200.000 € d’aide ont été votés à la commission permanente de la Région ce vendredi 13 novembre.

Quel a été le coût de cette plateforme ?

Christelle Morançais :
Le coût du portail a été de 3450 € à la création (création+ licence+ Charte graphique). À cela s'ajoute 288 € par libraire (coût pour la présence d'un libraire à l'année), ensuite chaque libraire paye sa remontée de stocks. À savoir que la majorité des librairies sont informatisées et équipées de logiciel de gestion et vente [coût important à l'achat + maintenance supportée par les libraires, mais bien utile pour les outils de commande et de réservation en ligne, Ndlr].

La répartition géographique des achats s’effectue comme suit : 

• 78,27 % des clients habitent les Pays de la Loire, 
• 10,44 % l’Île de France, 
• 3 % Nouvelle Aquitaine, 
• 3 % Occitanie 
• 2,28 % la Bretagne (données Google analytics)

On ne peut pas, sur Google Analytics, pousser plus loin la recherche afin de l'affiner par département, toutefois en prenant les 50 plus grandes Zones d'utilisateurs et en additionnant par département, on trouve :

• 47,70 % habitent en Loire Atlantique
• 8,5 % le Maine et Loire 
• 4,65 % La Vendée 
• 1 % la Sarthe 
• 1 % la Mayenne

Cela correspond bien à la répartition des librairies adhérentes au portail au 16 novembre, soit 46 librairies présentes sur le portail (et les demandes affluent encore) :

• 23 en loire Atlantique (44)
• 10 en Maine et Loire (49)
• 8 en Vendée (85)
• 4 en Sarthe (72)
• 1 en Mayenne (1)

Rappelons que certaines librairies viennent tout juste d'intégrer le portail ( +14 librairies depuis l'annonce du deuxième confinement), vous comprendrez que les chiffres sont donc en constante évolution.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.