Morgane Devismes : l'autoédition "pour donner une chance à mon texte"

La rédaction - 20.10.2015

Interview - Morgane Devismes - autopublication - L’Œil du cyclone


À 21 ans, Morgane Devismes a décidé de se lancer dans l’aventure de l’autoédition. Elle participe à la Rentrée des Indés avec son premier roman.  L’Œil du cyclone nous emmène sur les traces d’une jeune étudiante qui, le jour de son départ au Brésil, est interpelée par un inconnu qui tente de l’empêcher de prendre son vol. Persuadée qu’il s’agit d’un canular, elle parvient à le semer. Mais elle verra bientôt qu’il était loin de plaisanter…

 

 

 

Parlons d’abord de votre livre. Pouvez-vous le résumer en quelques phrases ?

 

L’Œil du Cyclone est l’histoire d’une jeune fille prénommée Jules. Sa vie bascule un après-midi d’été, alors qu’elle s’apprêtait à prendre l’avion avec sa meilleure amie et qu’un inconnu, qui l’a suivie jusque-là, s’en prend à elle à bord. Elle est prise dans une incroyable spirale de découvertes et de rebondissements. 

 

Quelle a été votre source d’inspiration, l’évènement qui vous a poussé à écrire ce livre ? 

 

L’inspiration s’est imposée d’elle-même. C’était d’abord des moments très particuliers, comme des pulsions d’écriture, puis peu à peu l’intrigue et les évènements se sont mis en place de façon plus claire dans mon imagination.

 

Une bonne raison de lire votre livre ?

 

Des retours que j’ai pu avoir, tous m’ont dit qu’il s’agissait d’une histoire dynamique, prenante et que les personnages étaient attachants. Je pense que Jules, l’étudiante ordinaire, saura vous surprendre !

 

Pourquoi avez-vous choisi l’autoédition ? Avez-vous déjà publié par ailleurs chez un éditeur ?

 

Je n’ai jamais été publiée chez un éditeur. Les maisons d’édition sont très difficiles d’accès lorsque l’on est un anonyme. J’ai choisi l’autoédition pour donner une chance à mon texte. D’abord pour moi, pour pouvoir voir mon travail transformé en un vrai roman, puis pour pouvoir partager cette histoire. Et j’en suis très heureuse, c’est indescriptible de voir des personnages que l’on a créés prendre vie dans l’imaginaire des autres.

 

Parlons de vous : depuis quand écrivez-vous ? Comment vous est venue l’envie d’écrire ? 

 

J’ai voulu me lancer dans l’écriture à peu près depuis que je sais lire, mais je me suis réellement lancée en juin 2014. L’envie d’écrire m’est venue de la lecture, je trouvais, et trouve toujours ça incroyable d’inventer des histoires. L’écriture est une porte ouverte vers un million de mondes différents, et ce que vous en ferez ne dépend que de vous. C’est grisant et merveilleux !

 

Avez-vous des rituels d’écriture ? Comment cherchez-vous l’inspiration pour vos livres ? 

 

J’aime écrire en écoutant de la musique. Parfois, lorsque je manque d’informations sur un sujet ou un lieu, j’ouvre une page internet en parallèle de mon traitement de texte pour avoir sous les yeux des informations qui peuvent m’aider. Quant à l’inspiration, je la cherche plutôt à l’extérieur. Dans le bus, en me promenant, n’importe où ! Les endroits deviennent des décors de scènes et les personnes que je croise des héros de roman. 

 

 

 

Quels sont vos auteurs favoris, ceux qui vous inspirent ou que vous considérez comme vos modèles ? 

 

Je suis une grande amatrice des romans de Guillaume Musso. J’aime ses histoires, le caractère qu’il donne à ses personnages et son sens du suspense. J’aspire, tout comme lui, à écrire des romans qui permettent aux lecteurs de s’évader et de vivre le récit, mais avec mon propre style. Depuis très jeune, je suis également une fan invétérée de la série Harry Potter de J.K Rowling. Même si je ne me suis pas lancée dans le style fantastique, les enchaînements d’évènements sont vraiment incroyables et l’imagination qu’il lui a fallu pour créer un univers entier pour ses livres m’impressionnera toujours !

 

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui rêve d’écrire un livre mais n’a jamais osé se lancer ? 

 

Je pense que je citerais mon proverbe préféré « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles », de Sénèque. Il faut avoir le courage de se lancer, sans savoir où cela mènera, mais le jeu en vaut clairement la chandelle ! Allez-y, n’hésitez surtout pas ! 

 

L’Œil du cyclone est disponible sur le site de Morgane Devismes, en version numérique, à 3,99 €

 

À propos de la Rentrée des Indés : 

Pour la première fois cette année, en écho à la rentrée littéraire orchestrée par les éditeurs, 40 auteurs autoédités se réunissent pour s’offrir une visibilité inédite pendant tout le mois d’octobre et toucher de nouveaux lecteurs.

Épaulés par Iggybook.com (la plateforme des auteurs indépendants), Actualitte.com (le magazine des univers du livre) et Babelio.com (la première communauté de lecteurs francophones), ils lancent LA RENTRÉE DES INDÉS 2015.

Découvrez-les sur le site de la Rentrée des indés