Par-delà les frontières, “la francophonie est une aubaine pour l’édition”

Nicolas Gary - 28.02.2018

Interview - Sylvie Ntsame Gabon - éditeur Gabon francophonie - salon livre Genève


Éditrice au Gabon, Sylvie Ntsame a créé sa maison en janvier 2010. Elle a également présidé l’Union des écrivains gabonais. Aujourd’hui, elle est en charge d’un catalogue riche et diversifié, et préside également l’Alliance des éditeurs d’Afrique centrale. Elle interviendra dans le cadre des Assises de l’édition suisse et francophone du Salon du livre de Genève, ce 26 avril. 



Sylvie Ntsame

 

Aujourd’hui, l’éditrice revient avec nous sur les grandes thématiques que ces Assises développeront : de la francophonie à la mutualisation des ressources, comment travailler ensemble, au bénéfice de soi et de tous. Retrouver le programme des Assises de l'édition ici.


 

ActuaLitté : Que représente la francophonie, spécifiquement quand on est éditrice ?
 

Sylvie Ntsame : La francophonie est une aubaine pour l’édition, en ce qu’elle brise les barrières frontalières pour ne former qu’un seul peuple francophone, partageant les mêmes valeurs linguistiques. Un livre publié dans un pays lointain intéressera au moins un lecteur partout où le français est en usage.
 

L’espace francophone pourrait devenir une force pour les éditeurs lorsque tous les maillons de la chaîne du livre seront réunis. Cependant il faut quand même souligner l’avantage de la langue française dans les échanges d’expérience entre éditeurs du nord et ceux du sud à travers la dynamique des salons et des foires du livre.

 

À titre personnel, qu’en attendriez-vous ?
 

Sylvie Ntsame : Personnellement, mon souhait est de voir plus de collaboration franche entre les deux groupes d’éditeurs précités. Cette collaboration permettra aux éditeurs du nord de découvrir, sans a priori, le marché du livre africain. Un marché vaste et complexe. Chaque pays ayant ses spécificités.

 

Plus largement, quels sont les enjeux pour l’édition au Gabon – et par extension en Afrique francophone ?


Sylvie Ntsame : Au Gabon, l’édition est jeune, malgré l’existence de moins de 10 maisons qui publient en dents de scie. Il n’y’a pas de politique du livre. Pas de direction du livre. L’État gabonais subventionne seulement le livre scolaire. Cette subvention n’est accordée qu’à la multinationale Edicef/Hachette avec une société-écran les éditions gabonaises (Édig). Cette dernière continue à bénéficier d’un monopole, dans un pays où les lois ont évolué pour une libre concurrence.
 

C’est une situation désastreuse que vit presque tous les pays de la sous région d’Afrique centrale.

 

Au sein de l'Alliance des éditeurs d’Afrique centrale, quelles sont vos moyens d’action ?
 

Sylvie Ntsame : Au sein de l’Alliance des éditeurs d’Afrique centrale, nous débattons de ces problématiques sur notre plateforme, qui nous permet de communiquer en temps réel.

 

Ayant les mêmes problèmes, nous avons retenu comme action prioritaire la formation. Aucun de nous n’a reçu une formation d’éditeur. Nous voulons en faire un métier. Actuellement nous cherchons des partenaires pour nous accompagner dans la tenue d’un séminaire. 

 

Nous travaillons aussi sur la coédition, ainsi que sur la possibilité de faire travailler les illustrateurs de Kinshasa sur une production gabonaise par exemple.

 

La réflexion porte actuellement sur la présence de nos productions sur le marché Cémac [Ndlr : Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale]. Il faut donc impliquer les librairies. Il serait souhaitable que d’autres acteurs du livre se manifestent pour travailler ensemble.



Les inscriptions aux Assises de l’édition du Salon du livre de Genève peuvent se faire à cette adresse.

ActuaLitté est partenaire de cet événement.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.