Quand j'étais gangster : confession d'un ancien de la French Connection

Victor De Sepausy - 18.12.2014

Interview - gangster criminalité - French Connection - histoire témoignage


Il est rare de pouvoir entendre la parole des gangsters. C'est pourtant ce que nous propose dans cet ouvrage témoignage Christophe Chabbert, coauteur, qui est allé à la rencontre de l'un des derniers survivants de la French Connection.

 

Jean-Pierre Hernandez, dit « Gros-Pierrot » a été un acteur de premier plan des grandes heures du banditisme marseillais. Intitulé Quand j'étais gangster (Flammarion 317 pages, 19 €), ce document vient de sortir aux éditions Flammarion.

 

Au fil des pages, on se retrouve au cœur de la guerre des gangs entre le clan de Tany Zampa, auquel Jean-Pierre Hernandez appartenait, et celui de Francis Le Belge. ActuaLitté a voulu en savoir un peu plus sur la rédaction d'un ouvrage pas comme les autres.

 

AL : Quelle forme avez-vous choisi pour donner corps à ce témoignage inédit ?

 

Christophe Chabbert : Le texte se présente sous la forme d'un récit autobiographique, rédigé à la première personne. Les souvenirs s'enchaînent de manière chronologique. Cependant, afin de dépasser le stade purement narratif, je me suis efforcé d'apporter des explications et des analyses sur les superstructures dans le cadre desquelles les événements personnels de la vie de monsieur Hernandez se sont déroulés.

 

Gangster Car

Sam Howzit, CC BY 2.0

 

 

Ainsi,  je me suis employé par exemple, à expliquer l'organisation générale de la French Connection ou bien les événements liés à la disparition mystérieuse d'Agnès Le Roux. (Il consent en effet à faire des révélations sur le véritable auteur de l'assassinat dont il a recueilli la confession en 1987. Cet homme était un très proche de Gaétan Zampa, véritable commanditaire du meurtre. Ses allégations ont été confirmées devant  la cour européenne de justice, dans un procès-verbal, par l'ancien chef de l'OCRB, le commissaire Lucien Aimé-Blanc avec lequel j'ai pu m'entretenir à trois reprises et qui a validé le manuscrit).

 

AL : Pourquoi avez-vous été attiré par l'écriture d'un livre si particulier ?

 

Christophe Chabbert : Permettre au lecteur non initié de comprendre l'organisation mise en place par les parrains de la côte, donne ensuite un relief nouveau au destin particulier d'Hernandez. Sa vie peut s'inscrire dès lors dans une histoire, dans un plan concerté, celui du crime organisé du trafic international d'héroïne.

 

Les faits qu'il rapporte prennent du sens dans la mesure où ils permettent d'éclairer, par l'exemple, une superstructure qui les dépasse. Compte tenu de l'issue du dernier procès Agnelet et dans la perspective de la cassation prochaine du verdict, Jean-Pierre Hernandez a souhaité rajouter quelques commentaires qui ne laisseront sans doute pas le lecteur indifférent.

 

AL : Votre livre témoignage est-il uniquement centré sur la French Connection ?

 

Christophe Chabbert : La French connection  ou l'affaire Le Roux ne sont pas les seuls thèmes abordés dans l'ouvrage : Hernandez revient sur l'élimination d'Antoine Guérini et de René Mondoloni par le clan dirigé par Gaby Regazzi (Zampa n'était encore qu'un homme de main), sur le début de la guerre Zampa le Belge (avec enfin la vérité sur cet épisode), sur le « Casse du siècle », son organisation et ses avatars (le casse raté de Cannes en particulier), sur les derniers projets de Francis le Belge qui fut son dernier associé.

 

Jean-Pierre Hernandez consent encore à faire des révélations inédites sur le Belge, son ami : sa grande lassitude avant son assassinat en septembre 2000 et son désir de partir en Afrique, au Bénin plus précisément, loin du Milieu parisien, pour monter des affaires avec Hernandez etc…

 

AL : Comment s'est organisée l'écriture de votre livre ?

 

Christophe Chabbert : Cet ouvrage est le fruit d'un long travail : j'ai rencontré Jean-Pierre Hernandez à de très nombreuses reprises ces derniers mois. J'ai enregistré nos entretiens en particulier afin de rendre compte, au cœur même de l'écriture, de la saveur particulière de son accent et de ses expressions méridionales caractéristiques. J'ai donc fait en sorte de mettre en forme son récit, de l'ordonner, de le compléter par une abondante lecture, tout en préservant une langue, un style, une voix qui n'appartiennent qu'à lui.

 

AL : Comment avez-vous réussi à obtenir un tel témoignage ?

 

Christophe Chabbert : Cette intimité avec le personnage, la confiance qui s'est créée entre nous, m'a permis de recueillir une véritable « confession ». J'ai essayé de capter les grandes scansions de sa vie, de comprendre et de mettre en lumière les charnières et les moments de basculement.

 

J'ai également cherché à connaître l'intimité des grandes figures du banditisme pour, m'écartant de la légende, me rapprocher au plus juste des hommes qui étaient ses amis : les Tany Zampa, Francis le Belge, Jean-Louis Fargette, Jean-Baptiste Croce, Marc Monge ou les frères Zemmour apparaissent donc sous un jour nouveau : Ils ne sont plus ces icônes de la pègre connues du grand public mais deviennent des hommes apparaissant dans toute leur complexité et parfois même leurs contradictions. Ce livre remet donc en question de nombreuses idées reçues sur le Milieu et ses acteurs.  

 

Christophe Chabbert est professeur de lettres au collège Jean-Louis Etienne de Mazamet. Romancier et essayiste, il est spécialiste des littératures de l'océan indien et en particulier de l'œuvre du poète mauricien Malcolm de Chazal. 

 

Retrouver Quand j'étais gangster, en librairie




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.