30 % des Italiens écoutent leur audiolivre avec une enceinte connectée

Nicolas Gary - 09.12.2019

Lecture numérique - Audiolivre - écoute livre audio - audiolivre usages Italie - abonnement lecture audio


Les données affluent, tant l’audiolivre porte les espoirs de l’industrie du livre. Au cœur de la manifestation qui se déroule à Rome, Più Libri Più Liberi, l’observatoire de l’association italienne des éditeurs fournit ses chiffres. Sur 2019, l’écoute d’audiolivres aura grimpé de 28,3 % chez les 15-75 ans — soit près de 4,08 millions d’audiolecteurs.

Cambridge University Press - London Book Fair 2019
ActuaLitté, CC BY SA 2.0


En 2018, 7 % de la population italienne avait eu contact avec un livre audio, indique l’Osservatorio AIE dans un communiqué. Cette année, les adeptes sont plus nombreux, alors que l’industrie dans le monde entier voit dans ce format l’occasion d’un relai de croissance. Et le promeut à tout crin. 
 

4 millions d'utilisateurs désormais


Pour l’Italie, les statistiques indiquées montrent que les clients se familiarisent et adoptent l’audiolivre — ils sont 1,6 million à adopter ce format spontanément, et parfois même pour écouter des textes en langues étrangères. 
 
Les éléments, dévoilés par Pepe Research, indiqueraient que le livre audio et ce modèle de « lecture-écoute » s’inscrivent dans un phénomène plus large, estime Gianni Peresson, chef du bureau d’étude de l’AIE. « Le principal problème lié à la croissance de ce secteur dans notre pays est lié à la disponibilité de catalogues plus vastes et diversifiés, pour des textes littéraires de fiction et de divertissement, mais également de manuels », indique-t-il.

En parallèle, il pointe l’écoute de podcast, souvent rapproché du développement de l’audiolivre — avec cette éternelle problématique : l’écoute favorise-t-elle la lecture ? Et plus insidieusement, apporte-t-elle aux éditeurs un regain économique, à travers cette solution technologique ? 



 
Innovation, marketing et démocratisation restent bien les interrogations principales liées au livre audio, dont les coûts de développement pèsent lourdement — bien plus que pour l’impression d’un livre. 
 

Smartphones... et enceintes connectées


Pour l’Italie, reprend Gianni Peresson, c’est le smartphone qui a incontestablement poussé l’évolution. Les mobiles prennent la première place pour l’écoute, chez 81 % des utilisateurs, suivi par les tablettes et ordinateurs portables, à 53 % et les lecteurs MP3 (qui existent encore ?), à 39 %. Les lecteurs CD portables, autres dinosaures, constituent encore 34 % des usages.
 
Or, c’est sans aucun doute du côté des assistants vocaux — les enceintes connectées que les GAFA mettent sur le marché — que l’explosion reste impressionnante : 31 % des utilisateurs se servent de leur appareil pour l’écoute. Or, en 2018, 11 % des familles italiennes étaient équipées, contre désormais 15 % en 2019.
 

Lire... sans se fatiguer


« Dans un pays traditionnellement peu disposé à acheter des produits culturels et informatifs en ligne », reprend l’étude, 40 % des audiolecteurs ont souscrit à un abonnement type Storytel ou Audible. En revanche, 44 % les téléchargent gratuitement à partir d’autres sources — légales ou non, la distinction n’est pas opérée. 

28 % achètent leurs audiolivres à l’unité sur diverses plateformes, et 21 % directement sur le site de l’éditeur. 

Quant aux livres audio en CD, ils n’ont pas décliné totalement : ils sont achetés par 20 % des usagers, quand 11 % les empruntent à la bibliothèque, en format numérique et 7 % en format physique. 

Reste alors à déterminer ce qui pousse vers cette lecture des œuvres ? Pour 21 % des clients, c’est la possibilité de faire autre chose, comme « conduire, courir ou voyager », alors que 20 % affirment pouvoir écouter où et comme ils le souhaitent. 14 % revendiquent au contraire le plaisir d’écouter dans une langue d’origine et 13 % évoquent des difficultés de lecture avec l’imprimé.

Ils sont tout de même 12 % à affirmer qu’ils ont opté pour le plaisir de « lire » sans se fatiguer…


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.