35.000 Fire Phones venus : Jeff Bezos, le boloss du smartphone ?

Nicolas Gary - 01.09.2014

Lecture numérique - Tablettes - Jeff Bezos - Fire Phone - smartphone Amazon


Le 25 juillet 2014, Amazon commercialisait avec fracas son Fire Phone, le smartphone brandés avec l'interface Kindle Fire, la tablette de la maison. Mais les chiffres seraient désastreux : des ventes inférieures à 65.000 exemplaires – peut-être une certaine logique, quand on sait que le mobile est proposé pour 649 $ nu, exclusivement aux États-Unis. 

 

 

  

L'estimation provient du Guardian, mais la déception est affirmée par la régie publicitaire Chitika et le cabinet d'analyse comScore. Le fait majeur est que, si, dans le commerce en ligne, Amazon n'a plus rien à démontrer – sinon les conditions de travail et de règlement de ses impôts – dans le marché du smartphone, monopolisé par Samsung et Apple, il n'est qu'un élément de plus sur le segment. 

 

Avec 35.000 appareils, en quatre semaines, on peut effectivement parler d'échec, si le chiffre est confirmé. Et comme avait l'habitude de le clamer Steve Jobs : quand on est fiers de ses chiffres, on les rend publics. L'inverse serait-il vrai ? 

 

Si l'on se procure un Fire Phone en contrat avec AT&T, le mobile passe à 200 $ pour 32 Go, c'est-à-dire la même gamme de prix que l'iPhone 5S ou un Samsung GS5. Pas vraiment ce à quoi pouvait s'attendre le client moyen. Jeff Bezos est tout de même connu pour ses tarifs agressifs, et sa volonté d'être toujours centré sur le porte-monnaie du client, en pratiquant les prix les plus bas. 

 

Les données avancées par le Guardian ne sont pas aussi précises qu'on pourrait l'attendre, reconnaît d'ailleurs le journal. Le calcul est simple : il existe entre 175 et 177 millions de smartphones actuellement activés sur le territoire américain. Selon comScore, les parts de marché du Fire sont de 0,015 %, soit quelque part entre 26.250 et 26.550 smartphones Amazon actuellement sur le marché. 

 

Les données de la régie publicitaire Chitika confirment, en regard du trafic généré par le navigateur du Fire Phone, le manque de réussite, mais estimeraient plutôt que 33.000 appareils ont été activés. 

 

Lors du lancement du tout premier Kindle, lecteur ebook à encre électronique, en 2007, le résultat avait été sans appel : rupture de stock quasi immédiate. Mais l'époque était différente, et le marché du smartphone n'est pas celui des eReaders. Si Bezos a toujours su se montrer patient, les actionnaires, eux, ne sont pas connus pour leur tolérance, depuis quelque temps.