Le catalogue du Projet Gutenberg franchit les 50.000 ebooks

Antoine Oury - 06.10.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Projet Gutenberg - 50000 ebooks livres - numérisation oeuvres


Le Projet Gutenberg remonte à 1971, lorsque l'Américain Michael Hart, étudiant d'une université de l'Illinois, décide de créer une vaste bibliothèque électronique, afin de diffuser gratuitement une large sélection d'œuvres du domaine public. Le 4 juillet 1971, il saisit la Déclaration d’indépendance des États-Unis, qui devient le premier titre de la bibliothèque. La semaine dernière, le 50.000 a été ajouté sur les étagères de la plateforme.

 

 

 

Pour célébrer la mémoire de Michael Hart, décédé le 6 septembre 2011 à l’âge de 64 ans, le Projet Gutenberg a choisi l’ouvrage John Gutenberg, First Master Printer, His Acts, and most remarkable Discourses, and his Death, de l’auteur allemand Franz von Dingelstedt, publié en 1860.

 

Référence évidente à l’idéal qui motivait Hart dans la création de sa bibliothèque en ligne, le livre est le 50.000e à être numérisé par les volontaires de la plateforme. 

 

La Déclaration d’indépendance des États-Unis saisie par Hart le sera en caractères majuscules, puisque les caractères minuscules n’existent pas encore. Le texte électronique représente seulement 5 ko (kilo-octets), mais l’envoi d’un fichier de 5 ko à la centaine de personnes que représente le réseau de l’époque aurait fait imploser celui-ci, la bande passante étant infime.

 

Michael diffuse donc un message indiquant où le texte est stocké — sans lien hypertexte toutefois, puisque le web ne voit le jour que vingt ans après — le fichier sera téléchargé par six personnes. (plus d'informations ici)

 

L’apparition du web en 1990 facilitera évidemment la circulation des textes électroniques.

 

En 1998, Hart déclare : « Nous considérons le texte électronique comme un nouveau médium, sans véritable relation avec le papier. Le seul point commun est que nous diffusons les mêmes œuvres, mais je ne vois pas comment le papier peut concurrencer le texte électronique une fois que les gens y sont habitués, particulièrement dans les établissements d’enseignement. »

 

Le 50.000e ouvrage du Projet Gutenberg est gratuitement téléchargeable aux formats HTML, Kindle, EPUB et UTF-8, depuis cette page.