55 millions $ investis dans le hardware : Amazon dope le Lab126

Clément Solym - 26.09.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon Lab126 - écrans investissement - appareils lecture


En février 2010, Amazon rachetait la société TouchCo, spécialiste des écrans multitouch, et fusionnait alors les équipes avec celles de son Lab126, la division hardware. Autrement dit, les premières rumeurs de création d'un smartphone avaient fusé à cette époque. Et si l'on ne parlait pas encore de tablettes, l'objectif initial de Jeff Bezos, patron d'Amazon, construire toute une gamme d'autres appareils, se profilait gentiment.

 

 

Amazon 3D Fire Smartphone-2
Chris F. CC BY 2.0

 

 

Depuis, le Fire Phone, smartphone amazonien est sorti, avec des résultats financiers manifestement peu encourageants, mais pas assez pour décourager... les investissements financiers. Amazon annonce ainsi un plan de 55 millions $, qui sera déployé sur les cinq années à venir, et injecté dans les recherches du Lab126. De quoi permettre à la division hardware de réaliser de nouveaux appareils, plus ancrés dans les comportements modernes. 

 

Au-delà d'un lecteur ebook et d'une tablette, la famille Kindle s'est déployée au point de couvrir désormais le champ de la téléphonie, mais également de la télévision, avec le boîtier FireTV. Verra-t-on arriver, et la réponse semble déjà dans la question, des Fire Glasses, sur le modèle des lunettes Google ou une Kindle Watch, en lien avec la montre d'Apple ?

 

Surtout que le déploiement technologique ne s'est pas contenté des appareils de lecture : songeons un instant à la création des drones de livraison. Ces futurs petits coursiers font pleinement partie des projets de développement de la firme. Mais on ignore si le Lab126 sera vraiment dédié, en plus du reste à ce type de recherche. La prochaine apparition pourrait-elle être la console de jeu dédiée, quelque part entre la Nintendo DS et la PlayStation de Sony ?

 

Avec une perspective de 3757 employés à temps plein d'ici 2019, le Lab126 pourrait incarner un laboratoire expérimental en mesure de livrer de nouveaux produits, pourquoi pas axés sur la domotique. Les installations, tenues secrètes, sont situées à Cupertino, siège historique d'Apple, dont les derniers iPhone 6 et 6 Plus sont, somme toute, assez décevants, mais également à Sunnyvale. 

 

Déjà, en janvier 2013, les équipes avaient été renforcées, et une vague impressionnante de recrutements était à l'œuvre, allant de l'ingénieur — développeur de logiciels au chercheur en design industriel, de Cupertino à Seattle, en passant par Hyderabad, en Inde, où Amazon détient 2 centres de développement. En un peu plus d'un an, les effectifs de la filiale ont plus que doublé, faisant de la filiale (et du Kindle, au passage) un élément central de la stratégie d'Amazon.

 

Et si l'on assistait à... une révolution ?