Véritable justicier de l'internet, l’organisme néerlandais, la BREIN s’est donnée pour mission de lutter contre le piratage numérique sous toutes ses formes. Cette année, les efforts du groupe ont permis de fermer 564 plateformes de téléchargement et de streaming et à interdire l’accès du très célèbre site Pirate Bay aux Pays-Bas. 

Pirates

 
La BREIN vient de publier le bilan de sa campagne anti-piratage de 2019, et les résultats ont de quoi faire frémir les internautes peu scrupuleux du monde entier. En addition des 564 sites de téléchargement et de streaming fermés lors de l’année écoulée, l’organisme semble avoir gagné la bataille qui l’a longtemps opposé au site The Pirate Bay.

En 2012, à sa demande, une juridiction de première instance ordonnait le blocage du célèbre site de téléchargement. La cour d’appel annule celle-ci début 2014 et demande à la BREIN de rembourser les frais de justice (326.000 euros) engagés par deux fournisseurs d’accès à internet. Ne s’avouant pas vaincu, elle a porté l’affaire devant la Cour suprême : cela a conduit à un renvoi devant la Cour de justice de l’UE, qui a accepté le blocage en 2017.

Depuis le site pirate tente de passer outre l’interdiction avec des adresses de procuration — 258 ont été fermées cette année. 


Engagé sur tous les fronts 


La lutte contre le piratage est un véritable casse-tête tant les formes et les méthodes peuvent différer. Le paysage numérique est immense et mouvant ce qui rend très difficile l'identification des activités illégales. Mais n’arrête pour autant pas la BREIN qui se lance dans la bataille sur tous les fronts.
Le Néerlandais a ainsi intenté une action en justice contre le pirate CDN « Moonwalk» en lien avec environ 80 % des sites de streaming basés en Russie, mais aussi réduit les activités de 23 vendeurs d’abonnements IPTV (une forme de télévision diffusée sur un réseau utilisant l’Internet) et VOD pirates. 

Elle s’est de plus attaqué aux réseaux sociaux et a ciblé plusieurs groupes Facebook proposant des ebooks, réussissant à les fermer et à obtenir des accords de leurs opérateurs. L’organisme anti-piratage a même mené une action contre un vendeur de cartouches Nintendo R4 préchargées, lui infligeant une lourde amende. 


Hadopi 2.0 


Comme le souligne Torrent Freak, en 2020, la BREIN semble vouloir mettre en place de nouveaux protocoles et notamment se concentrer sur la responsabilisation des utilisateurs. L'organisme a en effet obtenu l’autorisation de surveiller les utilisateurs du réseau BitTorrent. Il est aussi prêt à exiger des règlements en espèces pour les internautes récidivistes, qui téléchargent à plusieurs reprises du contenu illégal. 

La structure souhaite tester pour l’année à venir un programme de sensibilisation de 6 mois au cours duquel un maximum de 1 000 comptes par mois recevra un avertissement éducatif par e-mail. Si cette méthode fait ses preuves, elle l’appliquerait alors à grande échelle. Les premiers essais sont prévus en juin 2020. 


Crédit photo : Roger Gregory CC BY 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.